menu

La fabrication additive s’expose au Salon du Bourget

Publié le 16 juin 2015 par Guillaume Marion

Ce n’est plus un secret, l’industrie aéronautique s’intéresse de près aux possibilités offertes par la fabrication additive. Pour ceux qui en doutaient encore, il suffit de regarder le nombre d’exposants ayant un lien avec l’impression 3D et présents sur le Salon du Bourget qui se tient en ce moment même près de Paris.

Pour s’y retrouver, 3Dnatives s’est rendu sur le salon pour découvrir les stands à ne pas rater, que vous soyez professionnel en recherche de partenaires ou simple curieux en visite du salon, que ce soit pour admirer des machines industrielles de fabrication additive ou discuter avec les acteurs qui comptent sur le domaine.

Les fabricants de machines

Rendons à César ce qui lui appartient, il n’y a pas de procédé de fabrication sans machine. C’est donc en toute logique que nous devions commencer cette liste par la présentation des constructeurs présents. Si il n’y a pas d’annonce de nouvelle machine lors de ce salon, on appréciera de voir fonctionner certaines d’entre elles ou découvrir des pièces de démonstration. La plupart des constructeurs seront présents lors des journées grand public du 19 au 21 juin.

BeAM

Si certains ne connaissent pas encore la start-up alsacienne BeAM (stand 4-B98), celle-ci fabrique et industrialise à l’aide de ses partenaires (notamment Fives Cinetics) des machines de fabrication additive par projection de poudre. Si ce procédé d’impression propose un état de surface plus rugueux qu’en fusion lit de poudre, la taille des pièces fabriquées est beaucoup plus grande. Pour vous donner une idée du potentiel des machines, n’hésitez pas à visiter le stand de BeAM mais également ceux de ses partenaires, le laboratoire IREPA LASER (stand 4B92) et le fabricant de machines outils Fives Cinetics (4B123)

bourget-2

Le stand d’IREPA Laser, partenaire de BEAM

SLM Solution

La société SLM Solution (2c-B357) est représentée par son distributeur français Multistation. La machine SLM280 est présente sur le stand accompagnée de pièces de démonstration dont un rover lunaire ayant répondu au concours Google Lunar X Prize.

Une magnifique pièce imprimée en 3D par les équipes de SLM Solutions

Une magnifique pièce imprimée en 3D par les équipes de SLM Solution

Concept Laser

Si la machine présente sur le stand de Concept Laser (2c-E327) semble assez classique, les caractéristiques de la Xline 2000R décrites sur les plaquettes de présentation sont plutôt impressionnantes : 2 lasers de 1kW chacun à disposition pour balayer un plateau de fabrication de 800x400x500mm, ce qui en fait le plus gros volume de construction proposé par un constructeur. Cette machine devrait être disponible à la vente courant 2016.

Des pièces de démo sur le stand de Concept Laser

Des pièces de démo sur le stand de Concept Laser

3D Systems

Si 3D Systems (2b-G52) n’est présent que via ses distributeurs sur le salon, on retrouvera quand même les équipes de Phenix Systems sur le stand de Saturne Technology à coté de l’imposante ProX400 avec son volume de 500x500x500mm et ses deux lasers. Pour rappel, Phenix Systems était un fabricant français de machines de fabrication additive métallique rachetée par 3D Systems en 2013. Si le drapeau a changé, les machines sont toujours développées à Riom, à quelques kilomètres de Clermont-Ferrand.

bourget-19

L’imposante ProX400 de chez 3D Systems

Stratasys

On ne présente plus le fabricant américain Stratasys (3-E30), spécialisé en fabrication additive plastique. Sur le stand, quelques exemples d’applications telles que des pièces réalisées pour Airbus ou des matériaux plastiques résistants à des températures importantes. Stratasys dévoile également des exemples de matrices pour l’emboutissage de tôles en aluminium ou des moules de pièces composites directement fabriquées par impression 3D polymère.

Le stand Stratasys au salon du Bourget

Le stand Stratasys au salon du Bourget

EOS Manufacturing

Le constructeur américain EOS (4-F18), spécialisé dans le frittage de poudre, est également présent avec son modèle M290 et plusieurs pièces de démonstrations.

Aubert et Duval Erasteel

Aubert et Duval Erasteel (2b-E78) est un fournisseur de poudre et se situe donc, au même titre que les fabricants de machine, en amont de la fabrication. Des poudres et des pièces de démonstration sont exposées sur le stand accompagnées de vidéos explicatives.

Les fabricants de pièces

Cette catégorie est indéniablement la plus fournie en nombre d’exposants. Il serait donc difficile de tous les décrire en détail dans cet article. C’est pourquoi vous retrouverez ici principalement leur spécificité, leur éventuelles annonces ainsi que les éléments intéressants que vous pourrez retrouver sur les différents stands.

Certains sont issus de l’usinage tels que le breton AFU (2b-D32), spécialisé dans la très petite série, la société GMP Additiv’ basée en Haute Savoie (4-C166), ou encore le franco-canadien Fusia (4-BC133). D’autres sont issus de la forge tels que Spartacus 3D (2b-H137), présent sur le stand de SetForge La Clayette avec un grand nombre de pièces de démo.

Il y a ceux qui proviennent du milieu du prototypage rapide ou qui ont démarré directement comme entreprise de fabrication additive comme Erpro (4-D52) ou encore Volum-e (2b-D55), anciennement MB Proto et qui vient tout juste d’obtenir la qualification permettant de réaliser des pièces métalliques de production pour le secteur aéronautique.

Drone luminescent sur le stand des Ateliers de Cini

Drone luminescent sur le stand des Ateliers de Cini

Les ateliers Cini (2b-D43), fabricant de pièces en polymère, proposent un filament fluorescent permettant d’imaginer des applications telles qu’un drone visible lors des vols de nuit. Polyshape (4 F51) présente, entre autre, des pièces de grandes dimensions réalisées sur la machine Xline 1000R de Concept laser. Le groupe 3A (4D46) est quand à lui spécialisé sur les procédés de fusion par faisceau d’électrons.

Sur le stand commun de Creatix3D et de Prismadd (4-C3) sont présentés, aux cotés d’une machine 3D Systems, des exemples de reconception de pièces par optimisation topologique à l’aide des logiciels Dassault Systèmes.

Le stand de Creatix 3D, revendeur des solutions 3D Systems

Le stand de Creatix 3D, revendeur des solutions 3D Systems

Pour les plus chanceux, un concours vous permettra peut-être de gagner un scanner 3D ou une imprimante 3D en faisant scanner votre badge par un membre du stand. On notera également le stand du Cirtes (2B-D37) qui présente une méthode d’emballage de produits par stratoconception. La plupart des fabricants de pièces seront absents lors des journées grand public.

Exemples de pièces sur le stand de Spartacus 3D

Exemples de pièces sur le stand de Spartacus 3D

Les bureaux d’études

Les procédés de fabrication additive remettent en cause les méthodes de conception, ce n’est donc pas étonnant que se développent des sociétés de conseil et d’ingénierie qui proposent des offres dans ce domaine pour accompagner leur clients.

Sogeclair

La société Sogeclair (2b-E121), spécialisée dans le secteur aéronautique et spatial, a décidé de créer un service composé d’une quinzaine de concepteurs dédiés à la fabrication additive, venant directement en support aux 1400 employés du groupe afin d’étudier si ces procédés peuvent apporter des gains dans leur domaine. Vous trouverez sur le stand une maquette d’une étude d’optimisation topologique d’un mat entier servant à relier le moteur à l’aile d’un avion. S’il n’est pas possible de réaliser cette pièce à l’échelle 1 à l’heure actuelle, celle-ci permet d’imaginer les opportunités que pourrait offrir la fabrication additive de pièces de grandes dimensions.

bourget-33

Un mat optimisé et imprimé en 3D. Il sert à relier le moteur à l’aile d’un avion

Segula

Afin d’illustrer ses compétences en conception pour la fabrication additive, la société d’ingénierie Segula (2b-D91) présente sur son stand un cas d’étude intéressant, un piston à hélium dont l’originalité réside dans le fait que son carter est composé de structures architecturées. Ces structures ressemblant à des nids d’abeille et permettent, en plus de répondre à des critères de résistance mécanique, d’alléger la masse totale de la pièce et de faire office de réservoir de carburant en le captant par capillarité.

Institut Fraunhofer

Davantage un laboratoire de recherche qu’une société de conseil, l’institut Fraunhofer (1-G316) présente sur son stand une série de pièces fabriquées et de maquettes permettant de mieux comprendre le fonctionnement des procédés de fabrication additive de pièces métalliques ainsi que les défis restants encore à relever.

L'institut

L’institut allemand Fraunhofer présente les résultats de ses recherches

ESI

Bien que rien ne le laisse présager sur le stand, les représentants de ESI (4-BC80) pourront vous présenter les travaux qu’ils mènent sur la simulation des aspects thermiques et mécaniques des procédés de fabrication additive.

Safran

Enfin, on retrouve également des utilisateurs de la technologie comme Safran (2b-H86). Caché entre deux maquettes de Leap-X et d’Open Rotor, vous pourrez trouver sur le stand la maquette de moteur de puissance auxiliaire entièrement imprimé en 3D en collaboration avec l’Université de Monash en Australie. Si le but n’est pas de fabriquer ce type de moteur intégralement en fabrication additive, le projet avait pour objectif de repérer les pièces sur lesquelles des gains de masse pouvaient facilement être effectués en repensant la manière de les concevoir.

bourget-21

Le moteur entièrement imprimé en 3D par Safran et l’Université de Monash

Plus d’informations sur le site du salon du Bourget : www.siae.fr

Crédit photos : Verrier – Sunlight Image

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you