menu

La croissance de la fabrication additive automobile

Publié le 25 juin 2018 par Mélanie R.
fabrication additive automobile

Le cabinet d’études américain SmarTech Publishing vient de réaliser un nouveau rapport sur la fabrication additive dans le secteur de l’automobile. Il prévoit que ce marché atteigne $5,3 milliards en 2023 en termes de recettes et $12,4 milliards en 2028. Une croissance importante qui montre bien que de plus en plus d’acteurs adoptent les technologies 3D pour concevoir des pièces, des prototypes fonctionnels ou encore des outils. L’étude revient sur les principaux facteurs de croissance et sources de revenus: la fabrication additive devrait être davantage utilisée à des fins de production.

En 2015, SmarTech Publishing avait déjà publié son rapport et estimé que le marché de la fabrication additive dans l’automobile atteindrait 1,1 milliards de dollars en 2019, soit une croissance annuelle de 25%. Il semblerait que la dynamique n’ait pas changé pour les dix prochaines années. Toutefois, la principale source de revenus devrait être la production de pièces finies, dépassant le prototypage, l’outillage et les matériaux. Que ce soit des pièces en métal ou en polymère, elles devraient représenter 4,3 milliards de dollars en 2028.

fabrication additive automobile

Le marché de la fabrication additive automobile dans 10 ans

La croissance de la fabrication additive automobile s’affirme

Une estimation qui peut se confirmer par plusieurs tendances et développements. On pense par exemple à l’arrivée de HP sur le marché de la fabrication additive, qui grâce la technologie Multi Jet Fusion permet de créer des pièces complexes plus rapidement. Si on se penche sur la fabrication additive métal, l’arrivée de Desktop Metal ou de GE Additive a également bouleversé le marché. En même temps, les leaders du marché comme Stratasys, 3D Systems, EOS et EnvisionTEC ont développé des solutions de fabrication additive plus performantes en cherchant à se tourner vers une production de masse. Notons également que les solutions logicielles d’Autodesk, de Dassault Systèmes ou encore de Siemens permettent de concevoir des pièces optimisées pour l’automobile – General Motors a récemment noué un partenariat avec Autodesk pour réduire le poids des pièces de ses voitures électriques, dès la phase de design.

Le rapport fournit également des informations quant aux types de pièces imprimées en 3D. Il semblerait que le groupe motopropulseur en métal d’un véhicule deviendra une source importante de revenus; pour la partie polymère, les pièces imprimées en 3D seront principalement de taille moyenne et ce, en quantité plus importante. Des résultats qui montrent que la fabrication additive pourrait devenir une méthode de production de masse, quel que soit le matériau utilisé. Vous pouvez retrouver l’ensemble de l’étude sur le site de SmarTech Publishing.

fabrication additive automobile

Une pièce imprimée en 3D par Ford

Quel est l’avenir de la fabrication additive automobile? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you