menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : la fabrication additive à l’heure de la réindustralisation

Publié le 25 avril 2021 par Philippe G.
réindustralisation

Cette semaine, nous vous présentons le 3ème épisode de Good Morning 3D ! Ce nouveau numéro de l’émission dédiée aux grandes tendances de l’impression 3D revient sur la fabrication additive à l’heure de la réindustralisation à travers les avis de plusieurs experts. Ensuite, nous vous donnons rendez-vous en Californie, où la startup Printed Farms a construit son premier bâtiment grâce à l’impression et la machine BOD2 de Cobod. Enfin, nous vous présentons une opération des autorités espagnoles qui a démantelé un atelier illégal d’impression 3 d’armes à feu. On vous souhaite en tout cas un très bon dimanche à tous !

TOP 1 : Découvrez le 3ème épisode de Good Morning 3D : Après deux premiers épisodes dédiés au prototype rapide et à la production sur mesure et à la demande, Good Morning 3D revient avec un 3ème numéro ! Ce coup-ci l’émission de 3Dnatives dédiée aux grandes tendances de la fabrication additive se penche sur la fabrication additive à l’heure de la réindustralisation. Pour en parler 3Dnatives accueille Thierry Reina, professeur du management de l’innovation à l’école Polytechnique, Sandrine Farré, Responsable Marketing chez HP 3D Printing France, et Nicolas Bedouin, Directeur Adjoint des partenariats industriels au CEA. Enfin, la minute startup est dédiée à Myfit Solutions, une entreprise qui mise sur l’impression 3D pour fournir des produits sur-mesures :

TOP 2 : Le bâtiment imprimé en 3D par Printed Farms : À l’aide d’une imprimante 3D très grand format, la startup floridienne Printed Farms a terminé la construction de son premier bâtiment conçu grâce à la fabrication additive. C’est un espace de stockage de 71 mètres carrés situés en Floride. Pour construire un tel édifice, l’entreprise américaine a eu recours à l’imprimante BOD2 de COBOD. À long terme, l’objectif de Printed Farms est de démocratiser l’impression 3D de bâtiments durables, capables de résister aux ouragans, tempêtes et autres catastrophes naturelles :

TOP 3 : Trumpf et sa solution TruPrint3000 : La TruPrint 3000 est une machine universelle moyen format utilisée dans de nombreux secteurs. Conçue pour la production en série flexible de composants métalliques complexes, les composants peuvent être disposés dans la grande zone de construction de 300 x 400 mm. La machine est également disponible avec l’option Fullfield Multilaser comprenant deux lasers TRUMPF de 500 watts :

TOP 4 : Un atelier d’impression 3D d’armes à feu en Espagne : À la mi-septembre, la police espagnole a démantelé un atelier illégal d’impression 3D d’armes à feu. Situé à Tenerife, les autorités ont interpellé un homme en possession de 2 imprimantes 3D, plusieurs bobines de filament et de nombreux manuels destinés à la construction et impression d’armes. Une intervention d’envergure, qui rappelle que la démocratisation de la fabrication additive comporte malheureusement certains risques :

TOP 5 : Un nez reconstruit grâce aux technologies 3D : En Nouvelle-Aquitaine, une femme âgée d’une cinquantaine d’années a été défigurée suite à une morsure d’un chien. Afin de lui rendre son visage d’avant et refaire son nez, le médecin a réalisé un moulage de son nez grâce à un scanner et l’a ensuite imprimé en 3D. Les technologies 3D ont permis au chirurgien de reproduire à l’identique la paroi nasale de sa patiente. Une première médicale dans la région, qui devrait donner des idées à beaucoup :

Que pensez-vous de la la fabrication additive à l’heure de la réindustralisation ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you