menu

Exovite veut révolutionner le traitement des fractures grâce à l’impression 3D

Publié le 23 juin 2015 par Alex M.

Basée à Saragosse en Espagne, la startup Exovite développe depuis plusieurs mois un nouveau système d’immobilisation et de réhabilitation ayant pour objectif de révolutionner le secteur orthopédique et notamment le traitement des fractures.

Composée de professionnels de la médecine, de l’électronique, de l’IT, de la mécanique ou bien de l’impression 3D, la startup espagnole travaille actuellement sur un plâtre connecté et imprimé en 3D permettant d’optimiser et de contrôler la guérison d’une main cassée ou d’une cheville fracturée.

article_exovite

Le plâtre d’Exovite devrait accélérer le rétablissement des fractures

Même si la société en est encore à la phase conceptuelle du projet, elle explique de manière précise comment celle-ci devrait voir le jour. La première étape imaginée par Exovite, celle de l’immobilisation, consiste à numériser en 3D le membre exact du patient afin de générer un plâtre sur-mesure via un logiciel développé en interne. Après l’étape de modélisation, le plâtre est alors fabriqué à l’aide d’une imprimante 3D et fixé sur le patient. Exovite estime que d’ici quelques années, ce process pourrait être réduit à seulement quelques dizaines de secondes.

article_exovite5

D’ici quelques années, la startup estime pouvoir créer son plâtre en moins de 5 minutes

Deux semaines après la pose du plâtre, la phase de réhabilitation peut alors commencer. Un système d’electro-stimulations de basses à moyennes fréquences, dénommé « Electrical Muscle Stimulation Device », est activé à distance par le médecin et permet d’optimiser la guérison en stimulant les muscles et favoriser la consolidation osseuse. En parallèle, l’évolution de la guérison pourra être suivie en temps réel grâce à des capteurs intégrés, par le patient et le médecin, à l’aide d’une application mobile.

Avec son design ouvert et respirant, le plâtre n’est pas sans rappeler celui du projet Cortex ou celui de la startup Healthprint qui avait récolté $100,000 en février dernier pour développer des plâtres imprimés en 3D. De son côté, Exovite a d’ores et déjà remporté plusieurs prix dont le Microsoft Ventures Accelerator ou le Startup Pirates Zaragoza.

Une chose est sûre, le plâtre de demain pourra compter sur l’impression 3D !

Plus d’informations sur le site de Exovite ICI

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you