menu

Evonik investit dans la solution logicielle de Castor Technologies

Publié le 28 octobre 2019 par Mélanie R.
castor technologies

Evonik Venture Capital, la branche de capital-risque d’Evonik Industries AG, un des principaux fournisseurs mondiaux de produits chimiques de spécialité, vient d’investir dans une jeune startup israélienne Castor Technologies. Celle-ci a développé une solution logicielle afin d’aider les industriels à adopter la fabrication additive plus facilement dans leur quotidien. Il évaluerait notamment l’imprimabilité d’une pièce, le matériau idéal, les coûts et délais de fabrication. Grâce à cet investissement, Evonik élargit ses activités sur le marché de l’impression 3D, aujourd’hui réputé pour sa gamme de matériaux. 

Cela fait en effet 20 ans que le groupe allemand développe des matériaux pour la fabrication additive que ce soit du PA 12, du PEEK ou encore des nanocomposites. Il a d’ailleurs contracté quelques partenariats stratégiques avec des fabricants de machines industrielles comme HP. Cette fois-ci, il investit dans la partie logicielle avec Castor Technologies : Evonik apportera son expertise dans les matériaux d’impression et aidera la startup à établir le logiciel en tant que plate-forme accessible à tous les secteurs. « Castor occupe un espace passionnant sur le marché de l’impression 3D, aidant les entreprises à surmonter les obstacles liés à l’adoption de la technologie, a déclaré Bernhard Mohr, responsable des activités de capital-risque d’Evonik. Cet investissement vient parfaitement compléter notre portefeuille d’activités d’impression 3D et constitue notre deuxième investissement en Israël, l’un des écosystèmes de start-up les plus actifs au monde. »

castor technologies

L’équipe de Castor (crédits photo : Castor Technologies)

La solution logicielle de Castor Technologies permet aux industriels d’évaluer l’imprimabilité d’une pièce c’est-à-dire de savoir quand ils peuvent se tourner vers la fabrication additive plutôt que vers des procédés classiques. Il leur suffit de charger leurs fichiers CAO dans le logiciel : celui-ci effectue alors une analyse technique et économique complète afin de connaître le seuil de rentabilité de l’impression 3D par rapport aux méthodes de fabrication traditionnelles. Le logiciel leur conseille également le matériau d’impression 3D idéal pour la pièce en question. Désormais, grâce à la participation d’Evonik, les clients auront la possibilité d’identifier des pièces pouvant être imprimées avec des matériaux tels que des poudres et des filaments hautes performances.

Omer Blaier, CEO de Castor, explique : « Notre vision est d’être une passerelle vers la fabrication additive industrielle. L’expertise d’Evonik dans les polymères imprimés en 3D, combinée à la capacité de Castor à identifier les besoins non satisfaits en propriétés des matériaux est la combinaison idéale pour améliorer les produits de nos clients. » Côté clients justement, Castor Technologies répond aux besoins des secteurs aéronautique, automobile, médical et de la logistique.

Le montant de l’investissement n’a pas été révélé par Evonik. C’est toutefois une nouvelle qui vient confirmer la position des groupes de chimie sur le marché de la fabrication additive. Vous pouvez retrouver le communiqué de presse officiel ICI.

Que pensez-vous du rapprochement entre Evonik et Castor Technologies ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you