menu

L’attelle imprimée en 3D de Eva de Goede lui permet de remporter l’EuroHockey 2021

Publié le 8 juillet 2021 par Thomas B.
eva-de-goede-attelle-3D-0

Eva de Goede, triple championne olympique d’hockey sur gazon avec les Pays-Bas, s’est fracturée le poignet peu avant l’édition 2021 du championnat d’Europe. Ne voulant pas laisser l’une de ses meilleurs joueuses sur le banc, l’équipe néerlandaise a essayé de trouver des solutions pour soigner la capitaine et lui permettre de jouer. La clé se trouve une nouvelle fois dans l’impression 3D : grâce à une attelle sur-mesure imprimée en 3D, placée après l’opération, Eva de Goede a pu rejoindre son équipe à temps pour le championnat et la mener à la victoire.

Ce n’est pas la première fois que la fabrication additive assiste le monde du sport, que ce soit en cyclisme, en course de fond ou encore en football. Il faut dire qu’elle permet de concevoir des dispositifs, accessoires ou encore équipements, qui peuvent être entièrement adaptés à la morphologie d’un athlète ou d’un sportif amateur. Le confort est amélioré et les performances sont meilleures. Alors forcément, quand les technologies 3D interviennent dans un championnat d’Europe et qu’elles offrent une victoire, on se devait d’en parler !

Eva de Goede et son attelle imprimée en 3D

Un effort collectif

Pour la réalisation de cette prothèse particulière, plusieurs acteurs sont entrés en jeu. Afin de convenir parfaitement à la main de l’athlète, cette dernière a été scannée par la société hollandaise Centrum Orthopedie (CO). Le scan a ensuite été partagé avec Artus 3D, spécialiste des orthèses de main confectionnées en 3D, qui s’est chargé de créer un modèle 3D de l’attelle. Un design spécial appelé le « Sizoo dynamic wrist brace 2.0 » avait déjà été élaboré en 2020 par l’entreprise, en collaboration avec Saskia Sizoo, et a servi de base pour l’attelle, facilitant le développement du dispositif médical. Ce design est d’ailleurs spécialement conçu pour les personnes ayant des problèmes de poignet récurrents et ainsi accélérer la rééducation.

Le modèle 3D a finalement été imprimé par Beamler, un service d’impression 3D, et le tout en un temps record : l’attelle était prête en seulement un jour de production. La capitaine de l’équipe a donc réussi à rejoindre les terrains en forme avec sa toute nouvelle attelle, pour battre l’Allemagne 2-0 en finale et ainsi remporter le onzième titre d’EuroHockey – le troisième consécutif pour l’équipe féminine des Pays-Bas, performance historique pour l’équipe.

eva-de-goede-attelle-3D-2

Du scan, à la modélisation jusqu’à l’impression de l’attelle (crédits photo : Artus 3D)

Un pari osé mais réussi

Concevoir cette attelle n’a pas été de tout repos. En effet, ce genre d’orthèse nécessite d’être assez souple pour le confort de celui qui la porte, mais doit aussi bénéficier de propriétés mécaniques à la hauteur afin que l’articulation ne puisse pas trop bouger. Le seul matériau remplissant ces caractéristiques est le TPU, qui fut donc celui utilisé pour réaliser l’attelle d’Eva de Goede. Côté procédé d’impression, c’est le Multi Jet Fusion qui a été privilégié, réputé pour offrir une production rapide avec un aspect visuel propre et une intégrité solide. C’est notamment grâce à ce processus que l’orthèse de l’athlète a été conçue si vite pour un prix relativement abordable comparé aux autres méthodes d’impression 3D.

Élue joueuse du tournoi, le milieu de terrain de l’équipe néerlandaise ne pouvait pas rêver mieux : « C’était une expérience incroyable de pouvoir jouer, et de gagner sur le sol néerlandais avec un public en direct ! Je suis tellement reconnaissante que nous ayons pu y parvenir, c’est l’une de mes victoires les plus précieuses. Je dois cette médaille d’or au processus de rééducation rapide avec Saskia et à la fabrication rapide de l’orthèse. Je recommande l’orthèse dynamique Sizoo à tous ceux qui sont confrontés au même type de blessure « .

eva-de-goede-attelle-3D-1

L’attelle imprimée en 3D a permis à Eva de Goede de jouer à son meilleur niveau durant les matchs (crédits photo : Instagram @degoedeeva)

L’équipe peut maintenant souffler et se préparer avec confiance aux Jeux Olympiques de Tokyo. Si voulez en savoir plus sur les collaborateurs de ce projet, rendez-vous les sites d’Artus 3D et de Centrum Orthopedie.

Que pensez-vous de cette orthèse imprimée en 3D ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you