menu

L’acceptation croissante de la fabrication additive

Publié le 17 février 2022 par Mélanie W.
étude formlabs

La société américaine Formlabs a récemment publié son étude sur les applications de l’impression 3D pour l’année 2022. L’étude de marché a été menée en collaboration avec Industry Week et Machine Design en novembre 2021 et a reçu plus de 400 réponses. Le rapport montre en particulier à quel point l’acceptation et l’attitude envers l’impression 3D ont changé. Selon Formlabs, l’utilisation de la fabrication additive n’a cessé d’évoluer au cours des deux dernières années. Cela s’explique notamment par un nouveau comportement des consommateurs et des exigences qui ont évolué.

Le cofondateur et CEO de Formlabs, Maxim Lobovsky, explique que la pandémie a été un tournant décisif pour le numérique. La fabrication en particulier a pu en profiter, de sorte que les entreprises ont constamment augmenté leurs propres capacités d’impression 3D. Près de la moitié des entreprises interrogées ont indiqué qu’elles avaient déjà mis en place leurs propres équipes qui se consacrent exclusivement à la fabrication additive. Pour Maxim Lobovsky, c’est une raison de croire que l’impression 3D se dirige de plus en plus vers l’ère de la production de masse et de la personnalisation. Cette combinaison permet à un nombre croissant d’entreprises de s’éloigner des prototypes et de se tourner vers la production de produits finis au moyen d’imprimantes 3D. Bien que les données de l’enquête montrent que le prototypage rapide (58 %) et la création de modèles et d’accessoires (53 %) constituent toujours un point important, les limites du prototypage sont déjà largement repoussées. Une plus grande flexibilité, une durabilité plus élevée et d’autres caractéristiques permettent aux entreprises d’utiliser la fabrication additive pour la production de produits finis. Selon l’enquête, plus de 60 % des utilisateurs actuels de l’impression 3D l’utilisent déjà pour leurs produits finaux, alors qu’à peine un tiers des nouveaux utilisateurs y ont recours.

De plus en plus d’entreprises utilisent la fabrication additive pour la production de produits finis (crédits photo : Formlabs)

Une plus grande acceptation des imprimantes 3D

Le rapport sur les applications de l’impression 3D indique que depuis le début de la pandémie en mars 2020, une croissance énorme en termes d’utilisation des imprimantes 3D s’est produite. De nombreuses entreprises ont en effet été contraintes de reconcevoir leurs processus de fabrication du début à la fin. Selon l’étude de Formlabs, pour continuer à répondre aux besoins des clients, il faut repenser l’utilisation des imprimantes 3D. Cela permet d’éviter les limites actuelles des chaînes d’approvisionnement et de personnaliser les produits. La fabrication additive permet également de fabriquer en petite série de manière plus économique et plus simple. Les entreprises peuvent ainsi satisfaire beaucoup plus facilement les besoins de leurs clients, qu’il s’agisse d’écouteurs personnalisés ou de chaussures plus confortables. L’étude de Formlabs révèle également d’autres avantages : les entreprises considèrent la fabrication additive comme un avantage concurrentiel grâce auquel ils peuvent augmenter leur capacité d’innovation.

L’imprimante 3D a depuis longtemps dépassé le couteau suisse en tant qu’outil polyvalent. En tant qu’outil adaptable, elle offre la possibilité unique de faire fonctionner des productions entières grâce à l’utilisation de différents matériaux. Selon l’enquête, 57 % des personnes interrogées au total ont déclaré utiliser la fabrication additive en premier lieu pour résoudre les problèmes de la chaîne d’approvisionnement. Cela permet aux entreprises de déterminer leur capacité d’impression 3D interne indépendamment des fournisseurs. Selon Formlabs, la fabrication additive offre aux entreprises une méthode de fabrication plus flexible, non seulement moins chère, mais aussi plus rapide. La fabrication en interne par impression 3D réduit donc le nombre de nœuds dans la chaîne d’approvisionnement et, par conséquent, les délais de livraison. Outre les préoccupations liées à la chaîne d’approvisionnement, la durabilité est une autre priorité pour 70 % des nouveaux utilisateurs d’imprimantes 3D. En revanche, parmi les utilisateurs existants, seuls 30 % la considèrent comme l’un des points décisifs pour l’utilisation de la fabrication additive.

La durabilité et la réduction du nombre de nœuds dans la chaîne d’approvisionnement sont des points cruciaux pour les entreprises (crédits photo : Formlabs)

Parmi les entreprises participantes, 72 % ont indiqué qu’elles utilisaient déjà la technologie d’impression 3D avec 76,4 % qui préfèrent utiliser leurs propres machines d’impression 3D en interne. La technologie la plus utilisée est le FDM de par son prix très avantageux. Toutefois, comme les entreprises fabriquent de plus en plus de produits finis par impression 3D, elles adaptent leurs technologies en conséquence. À ce titre, la stéréolithographie est utilisée à 56 % et le SLS à 44 %.

Environ trois quarts des entreprises interrogées ont investi dans leurs capacités d’impression 3D (crédits photo : Formlabs)

Les investissements dans l’impression 3D continuent d’augmenter en 2022

Les perspectives de l’étude de marché de Formlabs montrent une tendance positive dans le domaine de l’impression 3D à l’avenir : 64 % des entreprises interrogées qui ont introduit la fabrication additive dans leurs activités au cours des deux dernières années souhaitent réaliser des investissements moyens à importants en 2022. Environ 70 % supplémentaires souhaitent le faire au cours des deux prochaines années. Un bon signe pour la fabrication additive qui a su séduire les industriels de par sa capacité à révolutionner les processus de production. De plus, 72 % des personnes interrogées estiment que l’impression 3D permet une fabrication plus personnalisée et 71 % affirment que la fabrication assistée par ordinateur est devenue un pilier de la production et du développement.

En conclusion, Formlabs constate que les exigences du marché du travail continueront à évoluer à l’avenir. Les compétences en CAO et l’expérience de l’impression 3D deviendront de plus en plus importantes – les universités et autres établissements d’enseignement devraient adapter leur offre afin de former les générations futures de manière optimale. N’hésitez pas à télécharger l’ensemble de l’étude ICI.

Que pensez-vous du constat de Formlabs ? La fabrication additive est-elle mieux acceptée dans les entreprises ? N’hésitez pas à nous dire ce que vous pensez dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits photo de couverture : Formlabs

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks