menu

L’étude du CECIMO affiche des résultats positifs pour le marché européen de la fabrication additive

Publié le 13 décembre 2021 par Mélanie W.
cecimo

Le CECIMO, l’Association européenne des industries de la machine-outil, a publié la troisième édition de son étude européenne dédiée à la fabrication additive. Réalisée sur une période de 6 mois, elle se concentre sur quatre points spécifiques pour tirer quelques tendances : les importations, les exportations, les matériaux utilisés et les secteurs cibles. Globalement, les résultats de cette étude sont positifs : les entreprises interrogées veulent poursuivre leurs investissements dans la fabrication additive, convaincues des avantages qu’elle peut apporter à l’Industrie.

Avant de s’intéresser aux résultats de cette troisième étude, rappelons rapidement la méthodologie employée par le CECIMO. Les réponses affichées sont analysées comme la différence entre la part des entreprises qui signalent une croissance et celle des entreprises affichant une baisse. Les pourcentages positifs expriment ainsi une croissance tandis qu’un solde négatif révèle une baisse. 

Le rapport révèle que le secteur aérospatial a enregistré l’une des plus belles croissance ces 6 derniers mois (crédits photo : GE Aviation)

Importations et exportations : quelles sont les tendances ?

Le rapport du CECIMO s’intéresse à la fois aux activités locales des entreprises interrogées et à leur relation avec l’étranger. Tout d’abord, l’étude note que les importations sont à la hausse comparé aux chiffres du printemps dernier, quel que soit le type d’offre pris en considération. Les services d’impression 3D représentent toutefois le pourcentage le plus élevé (79%) alors que les pièces imprimées en 3D et les matériaux s’élèvent tous les deux à 72%. Selon le rapport, 3 entreprises sur 4 ont exprimé un scénario de croissance sur ce marché local, preuve que la fabrication additive est bien dans cette phase d’industrialisation.

Si on s’intéresse maintenant aux exportations, la majorité des entreprises interrogées ont enregistré davantage de business avec l’étranger. Un point qui peut facilement s’expliquer par la reprise des échanges et la reconstruction de nos chaînes d’approvisionnement, mises à l’épreuve après des mois de confinement. A noter toutefois que les résultats, à l’exception du segment “machines”, sont tous plus élevés sur le marché local, une autre preuve de cette relocalisation de plus en plus importante pour les industriels. 

Matériaux et secteurs cibles

L’étude du CECIMO s’intéresse plus particulièrement aux matériaux les plus employés sur le marché et la principale conclusion de cette 3ème édition est sans doute la forte croissance des métaux (73% vs 44% l’année dernière). Les polymères restent fortement utilisés, offrant davantage de possibilité aux professionnels et industriels – certains remplacent d’ailleurs certaines pièces métalliques par des plastiques. L’étude souligne également la reprise des céramiques : alors que le solde affiché au printemps dernier était à -41%, celui-ci est désormais à 9%. C’est un matériau qui est moins connu sur le marché mais davantage d’acteurs tentent aujourd’hui de démocratiser son usage. Enfin, notons une baisse sur le segment des composites (7% vs 42% l’année dernière).

L’étude s’intéresse aux matériaux les plus employés sur le marché (crédits photo : CECIMO)

Le rapport poursuit par l’analyse des secteurs qui enregistrent le plus d’activité : les entreprises interrogées notent une forte croissance sur le marché médical (82%), suivi du secteur des machines. L’aérospatial et l’automobile sont les deux verticales qui ont le plus changé – leur solde était négatif l’année dernière et ils s’élèvent maintenant respectivement ) 24% et 37%. Ce point peut facilement s’expliquer par la COVID-19 qui les a paralysées pendant de nombreux mois – surtout le secteur aérospatial. La fabrication additive jouera un rôle déterminant dans ces deux industries, aujourd’hui marquées par de forts enjeux environnementaux, que ce soit une réduction de l’empreinte carbone ou la transition progressive vers l’électrique dans l’automobile.

Enfin, le CECIMO conclut son étude par une mise en lumière des investissements en fabrication additive. 57% des entreprises interrogées affirment qu’elles continueront à investir dans les technologies 3D sur les 6 prochains mois ; 38% expliquent que ces investissements seront plus importants tandis que 5% les voient plus bas. Vous pouvez retrouver l’ensemble de l’étude du CECIMO ICI.

Le médical enregistre le solde le plus élevé (crédits photo : CECIMO)

*Crédits photo de couverture : GE Additive

Que pensez-vous des tendances identifiées par l’étude du CECIMO ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks