menu

ECO 3D : l’actu économique de l’impression 3D en février

Publié le 7 mars 2017 par Mélanie R.
ECO 3D

Tous les mois, ECO 3D vous permet de retrouver toutes les actualités financières qui ont marqué le secteur de l’impression 3D : investissements, partenariats stratégiques, rapports annuels, etc. Ce mois-ci aura été ponctué par de nombreuses levées de fonds et par la publication des rapports annuels des géants du secteur.

Un mois d’investissements pour l’impression 3D

  • Desktop Metal a développé une imprimante 3D de bureau capable de fabriquer des pièces en métal. Depuis octobre 2015, la startup a reçu plusieurs investissements de différents fabricants comme Stratasys et GE ; ce mois-ci elle a obtenu $45 millions de BMW, Google et Lowe, augmentant ainsi la somme totale investie à $97 millions. Le constructeur automobile allemand prévoit d’intégrer la technologie dans le processus de production. Desktop Metal aimerait fournir les premières imprimantes avant la fin de l’année.
  • En parallèle de sa gamme de filaments, Polymaker lancait il y a quelques mois son premier produit, la Polysher, lors d’une campagne Kickstarter. L’objectif de cette machine est d’améliorer l’état de surface des objets imprimés en lissant les différentes couches d’impression. L’entreprise a réalisé une levée de fonds récente de $5 millions afin d’étendre ses capacités de production et de développer de nouveaux matériaux. Actuellement, les machines sont en cours de livraison à tous ceux qui ont soutenu la campagne l’année dernière.
ECO 3D

La Polysher

  • Sintavia, une entreprise spécialisée dans la fabrication additive métal pour les secteurs où la sécurité est primordiale, a reçu $15 millions d’Investor Neff Capital lors du deuxième tour d’un tour de financement. Elle détient aujourd’hui six imprimantes métal et se focalise actuellement sur la production d’aluminium pour l’aérospatial. L’investissement devrait être utilisé pour étendre les capacités de l’entreprise en 2017 et 2018.

L’industrie croît ; SLM Solutions se projette

  • L’entreprise belge Materialise a publié son rapport annuel pour 2016. Les ventes totales s’élèvent à 114,5 millions d’euros avec une marge brute de 67,7 millions d’euros soit 12,2% de plus par rapport à l’année dernière. Toutefois, le déficit annuel, comparé à 2015, a augmenté de 2,86 millions à 3,09 millions d’euros. Pour l’année 2017, le chiffre d’affaires est estimé entre 128 et 134 millions d’euros.

ECO 3D

  • Le rapport annuel de 3D Systems démontre que son chiffre d’affaires a diminué de $666,2 millions en 2015 à $633 millions. Une croissance de 2 à 8% est toutefois espérée pour 2017…
  • SLM Solutions a publié son rapport prévisionnel pour 2016. 130 machines de frittage laser ont été commandées, augmentant alors le nombre de ventes de 22% comparé à l’année dernière. SLM Solutions affiche un chiffre d’affaires prévisionnel de 80,7 millions d’euros. Selon le CEO, l’entreprise maintient sa croissance malgré une année 2016 difficile.

Dans le reste de l’actualité

  • Ce mois-ci a encore été marqué par l’échec d’une campagne Kickstarter : Tiko a annoncé fin février que son imprimante 3D ne serait pas disponible. Plus de 16,000 personnes avaient investi pour un total de 3 millions de dollars. Mais seulement 4000 imprimantes ont été livrées, celles-ci n’étaient pas fiables et satisfaisantes selon les premiers clients servis. Les nombreux soutiens de la campagne ont perdu espoir de recevoir leur machine ou un potentiel remboursement. L’équipe a officiellement annoncé qu’elle avait échoué…
ECO 3D

L’imprimante TIKO

  • Encore une mauvaise nouvelle pour MakerBot, qui par le biais de son CEO Nadav Goshen annonçait que l’entreprise allait encore supprimer 30% des emplois. La raison de ce troisième licenciement est une réorganisation qui a pour objectif de se focaliser davantage sur des produits pertinents pour les clients. Makerbot pense que le licenciement – qui pourra concerner jusqu’à 100 collaborateurs – est nécessaire pour faire un pas en avant.
  • GKN et EOS ont signé un partenariat stratégique afin de donner de l’impulsion à la fabrication additive dans l’industrie automobile. GKN est une entreprise anglaise spécialisée dans la production de poudres métallurgiques. Ce partenariat a pour but de promouvoir l’intégration de la fabrication additive dans les chaînes de production actuelles et futures mais aussi de faire avancer la production en série de pièces en métal pour le secteur de l’automobile.
  • Le Groupe Gorgé envisage l’introduction en bourse de sa filiale dédiée l’impression 3D, Prodways Group. Elle connait en effet une croissance phénoménale : son chiffre d’affaires est passé de 0,1 M€ en 2013 à 25 M€ en 2016. Elle compte désormais 248 salariés contre seulement un en quatre ans plus tôt. Le Groupe Gorgé envisage l’opération par augmentation de capital.
  • L’International Data Corporation (IDC) a publié une étude de marché qui prévoit une forte concentration du marché asiatique sur l’impression 3D. Selon l’étude, la technologie est plus accessible aujourd’hui qu’avant et le champ d’applications s’étend au delà du simple prototypage. Elle deviendrait en 2018 la technologie dominante dans la région Asie-Pacifique, surtout dans le secteur médical.

Quel fait de l’actualité économique de l’impression 3D vous a le plus marqué ce mois-ci ? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you