menu

ECCO se lance dans la production de masse de chaussures imprimées en 3D

Publié le 22 mars 2018 par Mélanie R.
ecco

ECCO, le fabricant de chaussures danois, annonce le lancement d’un nouveau projet pilote, QUANT-U qui rassemblerait la numérisation 3D et l’impression 3D pour créer des chaussures personnalisées. ECCO devrait ouvrir son concept store en avril prochain aux Pays-Bas afin de présenter son produit.

La célèbre marque danoise rejoindrait ainsi les fabricants de chaussures qui ont eu recours à l’impression 3D pour créer des solutions personnalisées et adaptées à chaque pied ; on pense à Adidas qui travaille avec la fabrication additive depuis quelques années déjà, mais aussi à Nike, ou encore à des startups comme Feetz ou Wiivv que nous rencontrions l’été dernier. Du coup, on se demande quelle serait la nouveauté présentée par ECCO et comment la marque pourrait se faire une place sur ce marché de la chaussure imprimée en 3D.

ecco

ECCO veut personnaliser ses chaussures grâce à l’impression 3D

Le projet QUANT-U aurait été initié par ECCO afin d’offrir à ses clients la possibilité de personnalisation entièrement ses chaussures. La marque affirme qu’elle pourrait le faire en quelques heures seulement. Une affirmation qui se pourra se vérifier le mois projet à Amsterdam.  Au cours de mon expérience dans la conception et l’ingénierie de chaussures, les concepts d’ajustement parfait, de dynamique et de performance ultime ont longtemps été une obsession, a déclaré Patrizio Carlucci, directeur de l’ILE, le laboratoire d’innovation d’ECCO. Avec QUANT-U, nous introduisons désormais les technologies futures afin de personnaliser la fonctionnalité et le confort de la chaussure sans perturber son esthétique.”

ECCO explique que ce processus de personnalisation sera divisé en trois étapes : une analyse en temps réel, un design piloté par les données récoltées et l’impression 3D en magasin. La première étape consisterait à utiliser un scan 3D anatomique et des données de capteurs pour obtenir l’empreinte digitale du porteur. Une étape qui pourrait être réalisée en 30 secondes seulement et fournirait les informations essentielles sur le pied de la personne en question.

La technologie de numérisation 3D et de capteurs utilisée par ECCO aurait été développée en collaboration avec Cambridge Design Partnership. ECCO explique: “Les capteurs mesurent une multitude de données à l’aide de gyroscopes, de capteurs de pression et d’accéléromètres. Ils mesurent aussi la température et l’humidité à l’intérieur de la chaussure, afin d’obtenir une image de la démarche individuelle.” La marque danoise serait alors en mesure de concevoir le modèle 3D de la semelle et travaillerait avec l’incubateur FashionLab de Dassault Systèmes qui aurait recours au machine learning et à des simulations structurelles pour offrir l’ajustement parfait.

ecco

Crédits photo : ECCO

Une fois cette étape terminée, ECCO imprimerait en 3D les semelles intermédiaires depuis une des solutions de German RepRap. L’imprimante, qui fonctionnerait en magasin, serait capable de produire les semelles en seulement quelques heures avec un matériau à base de silicone.

« Nous voyons beaucoup de solutions se créer quand il s’agit de l’industrie de la chaussure imprimée en 3D mais elles n’offrent pas une réelle personnalisation de masse, explique Carlucci. La fabrication additive offre la possibilité de créer des pièces sur mesure en série, mais cela est rarement traduit par un produit de consommation”. Même si cette affirmation a du vrai, on constate toutefois que certaines marques veulent se lancer dans la production de masse grâce l’impression 3D – même si Chanel n’opère pas encore sur le marché de la chaussure imprimée en 3D, la marque de luxe française a quand même amorcé cette production de masse d’un produit de consommation, le mascara.

ecco

L’impression des semelles sur une German RepRap

Le projet QUANT-U devrait donc être lancé le mois prochain à Amsterdam où quelques personnes pourront voir la technologie d’impression 3D en action dans le concept store de la marque danoise. Retrouvez plus d’informations sur le site officiel de la marque danoise.

Que pensez-vous de l’initiative d’ECCO? Quel est l’avenir de l’impression 3D dans le secteur de la chaussure? Partagez également votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you