menu

EAC et l’impression 3D d’accessoires métalliques de luxe

Publié le 8 septembre 2021 par Philippe G.
EAC

Ces dernières années, de nombreuses collaborations mêlant impression 3D et l’industrie de la mode et du luxe ont vu le jour. La fabrication additive offre aux créateurs un large éventail de possibilités, notamment en termes de personnalisation, d’esthétisme et de vitesse de production. Dans la Drôme, l’entreprise EAC conçoit et fabrique des accessoires métalliques pour divers domaines de la mode et du luxe grâce à la technologie. Afin d’en savoir plus sur leur processus de fabrication et de découvrir comment EAC parvient à imprimer en 3D des ornements métalliques, 3Dnatives a rencontré Patrick Chouvet, le dirigeant de la société.

3DN : Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre entreprise ?

Diplômé d’école de commerce, j’ai occupé différents postes à responsabilité au sein de PME intermédiaires françaises et américaines. En 2002, j’ai décidé de diriger ma propre structure et de racheter EAC. Basés à Bourg-de-Péage dans la Drôme, nous employons aujourd’hui 90 personnes. Nous nous positionnons sur la fabrication d’accessoires et d’ornements métalliques destinés au monde du Luxe sur plusieurs marchés. La recherche permanente de l’innovation et de la qualité au service de l’esthétique est pour nous une priorité, le tout dans le cadre industriel d’une société intégrée verticalement.

Patrick Chouvet, le dirigeant d’EAC. (Crédits photo : EAC)

3DN : Qu’est-ce que l’impression 3D, et plus largement les technologies 3D, apportent au secteur du luxe et de la mode ?

Avec la 3D, il n’y a plus de limites à la créativité. Elle nous permet de fabriquer et de dupliquer n’importe quelle pièce de petite taille, d’imprimer et de métalliser des pièces en série également. Nous sommes capables d’imprimer, de polir et de métalliser des pièces d’une complexité déconcertante. Grâce à cette nouvelle technologie nous pouvons répondre à tout type de demande. La fabrication additive permet à nos designers et à nos clients de ne plus se mettre de limite dans la conception de leurs ornements. On ajoute de la matière dans cette révolution, on n’en enlève plus, ce qui permet, en plus de ne pas gaspiller la matière et de la recycler à 100%, de concevoir les pièces dans l’espace, en volume et non plus en 2D…le tout en petite ou moyenne série, sans investir dans un outillage couteux.
Il existe plusieurs technologies de fabrication additive métal. Nous avons choisi le Metal Binding Jetting (MBJ). Il s’agit d’une technique additive révolutionnaire car elle est sans fusion, aucun support n’est nécessaire et les pièces fabriquées sont superposables contrairement à la fusion laser. Plus performante et plus productive, le MBJ nous permet d’avoir une qualité et une productivité d’un niveau supérieur à tout ce qui existe à ce jour. Grâce à cette technologie nous assurons également une meilleure finition à la pièce, ce qui la rend idéale pour le développement d’ornements métalliques esthétiques destinés au monde du Luxe.

3DN : Quels accessoires fabriquez-vous grâce aux technologies 3D ?

Pour vous donner quelques exemples, nous pouvons produire des ornements métalliques décoratifs et capots métalliques pour des parfums, ou des accessoires esthétiques et techniques pour la maroquinerie, notamment les sacs à main. Nous avons également un savoir-faire important en conception et fabrication de bijoux. Dans le secteur de la lingerie et des maillots de bain, nous fournissons les attaches, bijoux et autres accessoires métalliques de certaines des plus belles marques du marché. Nous collaborons aussi avec des designers d’intérieur pour réaliser des pièces hors du commun, comme des poignées de porte ou des interrupteurs, destinés au monde de l’hôtellerie, de la PLV ou de l’agencement de vitrines.
Après plus de 20 ans d’existence, EAC a intégré la fabrication additive à son processus de fabrication.

Un pendentif en forme de feuille. (Crédits photo : EAC)

3DN : Quelles sont les raisons qui ont motivé cette transition ?

L’ADN de EAC depuis sa création a été de proposer à ses clients de personnaliser leurs produits finis, de leur donner ainsi une plus-value immédiate et une distinction sur leur marché, à travers un simple ornement métallique. Pouvoir proposer à nos clients de nouvelles formes, un esthétique puissant et valorisant tout en ayant la possibilité de renouveler sans cesse nous a conduit à intégrer cette nouvelle technologie au sein de EAC. Cette transition n’a pas été de tout repos car il a fallu faire côtoyer en interne le monde de l’industrie 4.0 avec le savoir-faire et la « patte » de nos techniciens traditionnels, mais aujourd’hui nous pouvons dire que toute l’équipe EAC imprime le luxe !

3DN : À long terme, pensez-vous que la fabrication additive jouera un rôle plus important dans le secteur de la mode ?

Oui, tout à fait ! Nous sommes à l’aube d’une révolution technologique… Le 4.0 va chambouler les habitudes et la façon de penser des designers. Lorsqu’elle sera plus connue et plus accessible, cette technologie révolutionnera notre monde des ornements métalliques et deviendra incontournable pour des projets innovants qui n’existent pas aujourd’hui de par les limites des procédés de fabrication industrielle classiques. Comme disent les américains, désormais « the sky is the limit » !

3DN : Quels sont les futurs projets de EAC ?

Nous souhaitons être précurseurs et toujours à la pointe de l’innovation technologique et numérique. C’est pour cela que nous investissons beaucoup dans l’apprentissage de ces nouvelles technologies et que nous essayons de croiser des mondes technologiques parallèles et complémentaires pour les marier et proposer ainsi à nos clients des nouveaux horizons…

Nous lançons prochainement un nouveau concept en intégrant l’impression numérique à la fabrication additive… Stay tuned !

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Avec ces investissements dans les nouvelles technologies et les possibilités presque infinies que celles-ci nous procurent, l’avenir est prometteur. Le luxe français a de beaux jours devant lui ! A nous, industriels français de les accompagner et de leur ouvrir de nouvelles perspectives !

Que pensez-vous d’EAC et de l’usage de l’impression 3D dans le secteur du luxe ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : EAC

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you