menu

E-nable mise sur la numérisation 3D pour fabriquer des prothèses 3D

Publié le 31 janvier 2022 par Philippe G.

Fondée en 2014 aux États-Unis, E-nable est une communauté de makers qui offre aux enfants des prothèses de main imprimées en 3D. Le mouvement, exporté en France il y a de cela plusieurs années, compte aujourd’hui dans ses rangs pas moins de 1 500 adhérents, prêts à venir en aide aux enfants victimes d’agénésie (lorsqu’un membre ne s’est pas complètement formé avant la naissance). Accompagné par LEMANTEK, E-nable a misé sur la numérisation 3D et l’impression 3D pour fournir des prothèses personnalisées et adaptées aux besoins et envies des enfants. Un partenariat qui a permis à l’association de déterminer quel était le scanner 3D le mieux adapté à sa problématique.

Doté d’un portefeuille ciblé couvrant la chaîne numérique 3D, LEMANTEK est en mesure de fournir une solution adaptée dans de nombreux domaines. Commercialisant des solutions de fabrication additive basées sur les procédés DPP (Daylight Printing Polymer), DLP (Digital Light Processing) et FFF (Fused Filament Fabrication), l’entreprise propose également des scanners 3D à lumière structurée, comme le scanner Calibry mobile. Avec des marques comme Thor 3D et Polyga, la gamme de machines s’adresse à un large panel de secteurs : scan anatomique, orthopédie et rétro-ingénierie dans le domaine de l’industrie. Le Calibry peut également servir à des fins éducatives.

Crédits photo : E-nable

Le processus de création d’une prothèse 3D

Afin d’obtenir une prothèse sur mesure, il était d’abord nécessaire de procéder à un scan du patient. Grâce à l’expertise pointue de LEMANTEK, l’association a opté pour le scanner Calibry. LEMANTEK explique : “Au sein de e-Nable se trouvent beaucoup de passionnés de technologie et de 3D. Ils ont vite compris que le moyen le plus efficace et le plus confortable pour réaliser des pièces uniques et complexes était de capturer numériquement les morphologies. Avec son mode “géométrie” et le suivi de la capture sur son écran, le Calibry permet de scanner facilement en une seule fois l’avant-bras de la personne.” Cette méthode est bien plus pratique et plus confortable pour les enfants tout en étant rapide avec une capture en moins de 2 minutes et une génération du maillage en quelques minutes.

De plus, ce procédé peut être répliqué pour tenir compte de la croissance de l’enfant et des adaptations géométriques qui en résultent. Une fois le scan effectué, les makers bénévoles peuvent fabriquer la prothèse grâce à sa machine FDM (Fused Deposition Modeling). Les technologies 3D permettent ainsi de concevoir des solutions personnalisables en termes de couleurs et de motifs,  mais aussi d’offrir une plus grande autonomie aux enfants et une confiance en soi renforcée pour mieux vivre leur handicap.

E-nable utilise le logiciel Calibry Nest. (Crédits photo : E-nable)

Les caractéristiques du scanner Calibry

Lancé en 2019 par le fabricant russe Thor 3D, le scanner Calibry a été imaginé pour numériser des surfaces de grandes et moyennes tailles. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles le scanner est idéal pour scanner des parties du corps humain ou des objets en toutes mobilités. Facile à manipuler, le scanner pèse moins de 900 grammes et se veut accessible à tous. Doté de trois modes de suivi, géométrie, texture et marqueur, le Calibry peut collecter jusqu’à 3 millions de points de données par seconde. Avec une précision de 0,1 mm et une résolution de 300 µm (existe aussi le scanner Calibry Mini : précision de 0.7 mm et une résolution de 150 µm), le scanner garantit à ses utilisateurs des résultats rapides et précis. Thor 3D précise également que le Calibry est capable de scanner des objets historiquement difficiles, à l’image d’une chevelure ou de bords tranchants. De plus, LEMANTEK connecte ses clients au Learning Center Calibry, offrant une documentation complète et commentée en français, des méthodes ainsi que des exemples.

C’est pour toutes ces caractéristiques qu’E-nable a fait appel à LEMANTEK et a choisi le scanner 3D Calibry. Grâce aux technologies 3D, l’association propose donc des prothèses sur mesure et colorées. Aujourd’hui, en France, E-nable réalise plus d’une cinquantaine de mains par an pour la plus grande joie des enfants.

Que pensez-vous du projet E-nable et des scanners 3D Calibry ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : E-nable

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks