menu

Le premier drone auto-suiveur pour le sport voit le jour grâce à l’impression 3D

Publié le 23 juillet 2014 par 3Dnatives

Les drones sont particulièrement à la mode ces derniers temps que ce soit dans les faits divers ou pour les nouvelles prouesses qu’ils offrent. Aujourd’hui Stratasys l’un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions d’impression 3D et de fabrication additive, a annoncé que la start-up Helico, fabricante de véhicules aériens sans pilote, utilise avec succès AirDog, le premier drone automatique du monde conçu pour suivre et filmer les activités sportives en extérieur et ce grâce à l’impression 3D.

La société Hélico afin de lancer le projet AirDog est entrain de finaliser une lévée de fond  sur le site de crowdfounding KickStarter, ils viennent tout juste il y’a quelques minute de passer la barre du millions de dollards Il reste encore 3 jours pour les intéressés…

AirDog est un « quad-copter »simple d’utilisation qui fonctionne par l’intermédiaire d’un appareil de suivi qui se porte au poignet et qui loge une caméra GoPro sports standard. Les utilisateurs peuvent capturer automatiquement des vidéos aériennes en direct tout en se photographiant eux-mêmes, après avoir réglé la distance, la vitesse et la hauteur que l’AirDog doit suivre. Helico vise spécifiquement le marché des sports extrêmes et pense que AirDog pourrait particulièrement intéresser les amateurs de vélocross, motocross et skateboard acrobatiques de loisir, ainsi que de sports d’eau comme le surf, le kite-surf et la planche à voile.

La présentation en vidéo :

Avant de se renseigner sur l’utilisation de pièces imprimées en 3D, Rozentals, CEO de Helico,   avait tenté des moules en silicones provenant d’un fournisseur en Chine. Non seulement cela impliquait pour lui un délai de deux semaines, mais les modèles résultants se sont révélés trop lourds pour décoller et ils ont finalement été mis jeté.

« Les avantages de l’impression 3D par rapport à notre méthode précédente sont nombreux. En premier lieu, les délais sont considérablement réduits et lorsque nous avons besoin d’apporter des changements de dernière minute à la conception, nous pouvons le faire en quelques heures, facilement et de façon peu onéreuse. Cela était tout simplement impossible auparavant, en raison du temps nécessaire à la production d’un nouveau moule coûteux.Pour tout dire, sans la technologie d’impression 3D de Stratasys, je ne suis pas sûr que nous aurions pu parvenir à disposer d’une pièce fonctionnelle. J’ai fondé la société il y a deux ans et nous ne sommes que trois. Pour les start-ups comme Helico, cette technologie ne change pas seulement les règles du jeu, elle permet tout simplement d’y participer. »,déclare E. Rozentals.

AirDog décolle grâce à l’impression 3D selon Rozentals, AirDog aurait littéralement pu ne jamais décoller sans le rôle joué par l’impression 3D pendant la phase de prototypage. Pour pouvoir produire des pièces pleinement fonctionnelles, performantes dans un environnement réel, les deux technologies d’impression 3D FDM et PolyJet ont été employées, respectivement pour AirDog et pour l’appareil de suivi AirLeash.

Drone3D

On voit ici le skater positionner devant lui le capteur de suivit fixé à son poignet

Le drone AirDog final a été entièrement imprimé en 3D au moyen du matériau ULTEM de Stratasys choisi pour sa capacité à produire des pièces extrêmement résistantes et durables tout en possédant la caractéristique de légèreté nécessaire au décollage et à la capacité de manœuvre en vol.

L’appareil AirLeash qui l’accompagne a été développé au moyen de la technologie d’impression 3D multi-matériaux PolyJet. Imprimé en 3D en une seule traite, l’appareil porté au poignet combine des matériaux rigides et de type caoutchouc pour obtenir tous les composants, du boîtier solide aux boutons souples sur le clavier. « AirDog est un exemple parfait de ce que permet l’impression 3D aux inventeurs qui cherchent à transformer leurs idées en produits pleinement fonctionnels, rapidement et efficacement », déclare Andy Middleton, vice-président et directeur général EMEA chez Stratasys. «À l’exception de la technologie de pointe des capteurs, les deux pièces ont été créées entièrement à l’aide de l’impression 3D. »

Une version d’AirDog imprimée en 3D par Stratasys sera visible ce mois-ci, les cadres d’Helico commençant une tournée promotionnelle tout le mois durant aux États-Unis, afin de susciter l’intérêt des utilisateurs finaux de la scène des sports extrêmes. Si le succès est au rendez-vous, et en fonction des contrats en attente avec les fabricants concernés, Helico espère introduire AirDog sur le marché commercial à la fin d’octobre 2014.

 

Drone3D-3

AirLeash : Appareil de suivi qui permet au drone de localiser le sportif

C’est un très bel exemple de comment une petite société, dans ce cas précis une dizaine de personnes, peut développer un produit high tech d’envergure grâce à l’impression 3D. De nombreuses TPE et PME peuvent maintenant créer des produits avec des temps et des budgets réduits.

Drone3D-2

 

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you