menu

#Startup3D : dp polar mise sur l’impression 3D en série grâce à un plateau rotatif

Publié le 10 juin 2020 par Mélanie R.
dp polar

Basée en Allemagne, notre startup 3D de juin est dp polar et a développé une imprimante 3D industrielle dotée d’un plateau d’impression rotatif. Au lieu d’avoir une tête d’impression qui se déplace pour déposer couche par couche le matériau, c’est le plateau qui vient tourner autour d’elle, offrant ainsi une plus grande productivité et surtout une répétabilité importante. Baptisée AMpolar® i2, la machine est également capable de combiner plusieurs matériaux en même temps, multipliant ainsi les possibilités et les propriétés finales de la pièce créée. Nous avons rencontré Florian Löbermann, Directeur Général de dp polar, afin d’en savoir plus sur ce système de production industrielle automatisée et sur les futurs développements de la jeune pousse.

3DN : Pouvez-vous présenter dp polar ?

Chez dp polar, nous avons développé le premier système de fabrication additive au monde avec un plateau d’impression en rotation continue, un système breveté conçu en Allemagne. Il combine une productivité inégalée avec une grande précision et ouvre ainsi la voie de la production industrielle en série. Nous sommes convaincus qu’il ne suffit pas d’avoir un système d’impression productif. Le manque actuel de propriétés des matériaux entrave définitivement l’adoption de l’impression 3D pour les applications industrielles. C’est pourquoi nous nous sommes associés à des entreprises chimiques de premier plan pour développer des matériaux pour notre système d’impression 3D qui peuvent fournir de grandes quantités de pièces de haute performance.

L’équipe de dp polar

3DN : Quand et comment l’entreprise a-t-elle été fondée ?

Dp polar a été fondée en 2014 par un entrepreneur en série prospère ayant plus de 20 ans d’expérience dans l’impression numérique pour l’industrie de l’emballage pharmaceutique. Si l’impression numérique est désormais courante pour la production industrielle dans l’industrie graphique, l’impression 3D est encore principalement utilisée pour les applications de prototypage rapide ou des petites séries, car les technologies existantes manquent de productivité, ne peuvent pas être facilement automatisées, ne sont pas évolutives et, en fin de compte, ne permettent pas d’obtenir le coût par pièce requis pour une production industrielle à grande échelle. C’est ce qui nous a incités à développer une plateforme technologique qui aborde toutes ces questions et qui ouvre ainsi la voie de la production industrielle automatisée en série.

3DN : Quels sont les avantages d’un tel procédé d’impression 3D et en quoi diffère-t-il des autres technologies ?

Pour que l’impression 3D soit vraiment une technologie de production utile, nous devons fabriquer plusieurs dizaines de milliers de pièces par semaine avec une seule machine. L’augmentation de la production par la mise en place de plus de machines n’est pas vraiment une option à adopter à grande échelle, car les coûts et la complexité augmentent avec la productivité. En outre, le processus de production doit être extrêmement fiable, automatisé et, surtout, offrir une qualité de pièce homogène et reproductible. En raison de la fenêtre étroite d’un processus complexe tel que l’impression 3D, il existe actuellement de sérieuses limites aux matériaux qui peuvent être traités en fabrication additive. Les progrès réalisés dans le développement des matériaux permettront de réduire l’écart entre les matériaux d’impression 3D et les matériaux traditionnels, mais il sera extrêmement difficile de fabriquer une pièce d’utilisation finale haute performance avec un seul matériau. Nous croyons fermement que la combinaison de plusieurs matériaux dans une pièce sera nécessaire pour obtenir une qualité acceptable pour les clients industriels exigeants. Non seulement des pièces plus complexes peuvent être réalisées, mais les propriétés des matériaux peuvent également être placées à l’endroit exact de la pièce, là où elles sont nécessaires.

En fin de compte, l’adoption de la fabrication additive par l’industrie manufacturière sera motivée par des facteurs économiques favorables. En augmentant la productivité du système et la complexité des pièces imprimées, nous pouvons faire pencher la balance économique en faveur de l’impression 3D. Ainsi, il est important d’intégrer des flux de travail hybrides qui peuvent manipuler la pièce pendant le processus d’impression, car cela permet la production en série de pièces fonctionnelles et intégrées. Un exemple de cette capacité multi-processus pourrait être l’intégration d’électronique ou de capteurs dans une pièce imprimée en intégrant un processus de « pick-and-place » dans le processus d’impression.

En gardant à l’esprit toutes ces exigences et tous ces défis, nous avons conçu notre procédé révolutionnaire de rotation à grande vitesse pour la fabrication additive, qui répond à ces questions essentielles pour la production industrielle en série. Notre procédé d’impression combine une productivité élevée avec une capacité multi-matériaux et multi-procédés.

AMpolar® i2 est le premier système d’impression 3D au monde doté d’un plateau d’impression à rotation continue. Contrairement aux procédés précédents, ce n’est pas la tête d’impression qui se déplace, mais la zone sur laquelle l’impression a lieu. Cela permet de produire des composants de haute précision jusqu’à 20 fois plus rapidement en grandes quantités et avec un volume de construction d’environ 700 litres. En outre, une grande variété de matériaux spécifiques aux clients peut être traitée en un seul passage grâce au procédé de jet de matériaux multiples. Cette technologie permet également d’équiper les pièces ainsi produites de composants électroniques sans interruption si nécessaire (procédé « pick and place »). Cette combinaison de propriétés est inégalée dans l’impression 3D. L’AMpolar® i2 permet donc de passer du prototypage à la production industrielle en série.

La machine permet une productivité élevée

3DN : Quels sont les secteurs et les applications ciblés ?

Nous concevons, développons et livrons des systèmes d’impression 3D pour la production industrielle en série dans les secteurs de l’automobile, des sciences de la vie, de l’aérospatiale, de la construction mécanique et de la consommation. Nos solutions de fabrication additive de pointe répondent aux exigences de la production en série de composants et de systèmes, en améliorant l’efficacité de la chaîne d’approvisionnement et en réduisant le coût total de possession. Nous souhaitons être des partenaires fiables dans la chaîne de valeur et l’écosystème de la fabrication additive.

3DN : Quels sont les développements futurs de dp polar ?

Nous innovons en permanence autour de notre procédé breveté de rotation à grande vitesse (High-Speed Rotative en anglais) pour l’impression 3D. Nous ne cherchons pas seulement à apporter de nouveaux matériaux sur notre plateforme, mais aussi à développer des solutions d’automatisation pour intégrer l’impression 3D dans un environnement industriel.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Si vous avez de grandes idées sur ce que vous pouvez réaliser avec notre produit ou si vous voulez simplement en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter à tout moment ou à vous rendre sur notre site !

Que pensez-vous de la solution de dp polar ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK