menu

Desktop Metal ajoute le cuivre pur à sa gamme de matériaux d’impression 3D

Publié le 23 décembre 2020 par Mélanie R.

Alors qu’il faisait son entrée en bourse il y a quelques semaines, le fabricant américain Desktop Metal a annoncé l’ajout du cuivre pur à sa gamme de matériaux compatibles avec sa solution Studio Systems. Réputé pour son excellente conductivité thermique et électrique, le cuivre pourrait permettre la création de pièces à forte valeur ajoutée pour un certain nombre d’industries comme l’énergie, l’automobile ou encore pour des applications électriques. Ce cuivre pur rejoint ainsi la gamme de matériaux proposés par l’entreprise à savoir l’acier chromoly 4140, l’acier à outils H13, l’acier inoxydable 316L et 17-4 PH. 

Sur le marché de la fabrication additive métal, il n’est pas facile de trouver des solutions capables d’imprimer du cuivre pur : celles-ci proposent généralement du cuivre chrome-zirconium. En effet, l’utilisation d’un laser rend la fabrication de pièces en cuivre pur beaucoup plus compliquée. La machine Studio System s’appuie quant à elle sur un procédé qui s’apparente au MIM, basé sur l’extrusion d’un plastique contenant de la poudre métallique. Elle rejoint ainsi la Metal X de Markforged qui avait dévoilé ses premières pièces imprimées en 3D en cuivre pur en début d’année. Alors, quels sont les premiers retours obtenus avec Desktop Metal ? 

Un échangeur thermique imprimé en 3D en cuivre pur (crédits photo : Desktop Metal)

Jonah Myerberg, directeur technique et cofondateur de Desktop Metal, explique : “Connu pour son excellente conductivité thermique et électrique, le cuivre est un matériau très recherché pour toute une série d’industries et d’applications, telles que les échangeurs de chaleur et les composants électriques pour les industries lourdes jusqu’aux produits de consommation. Que ce soit pour les dissipateurs thermiques, les composants de moteurs électriques et de réseaux électriques, ou les électrodes de soudage par résistance, le cuivre imprimé en 3D sur la Studio System est un choix idéal pour la fabrication de pièces à géométrie complexe.” Vous l’aurez compris, cet ajout dans la gamme de métaux compatibles est particulièrement intéressant pour des applications qui nécessitent une résistance élevée à la chaleur ou une conductivité électrique. Il est donc peu surprenant de constater que les premières pièces créées sont des porte-électrodes, des dissipateurs de chaleur ou encore des barres omnibus. 

Quelques pièces imprimées en 3D en cuivre pur par Desktop Metal

Parmi les applications conçues en cuivre pur, Desktop Metal présente des porte-électrodes : ce sont des composants qui maintiennent les électrodes en position lors du soudage d’écrous. La pièce en question intègrerait des canaux de refroidissement internes afin de mieux réguler la température et ainsi éviter d’abîmer trop rapidement le composant. En misant sur l’impression 3D de cuivre pur, la pièce a une durée de vie à priori plus longue. 

Le porte-électrode (crédits photo : Desktop Metal)

Autre exemple présenté par le fabricant américain : des barres omnibus qui permettent de distribuer localement un courant fort. C’est une pièce soumise à de fortes chaleurs puisque de l’énergie y transfère. Grâce à la fabrication additive, on peut imaginer des canaux de refroidissement internes pour réguler la température ; en choisissant du cuivre pur, l’utilisateur pourra également compter sur une meilleure conductivité thermique. De plus, le recours à l’impression 3D vient supprimer les étapes d’assemblage nécessaires via des méthodes traditionnelles.

Enfin, Desktop Metal a imprimé en 3D un échangeur de chaleur pour le secteur automobile. C’est une pièce qui permet de dissiper la chaleur d’un moteur électrique pendant que celui-ci marche et donc qui le maintient à une température optimale pour davantage de performances. Dans ce cas précis, la fabrication additive offre la possibilité de concevoir un dissipateur sur-mesure, notamment sur la conception des ailettes hautes et fines de la pièce.

desktop metal cuivre

La barre omnibus imprimée en 3D en cuivre pur (crédits photo : Desktop Metal)

Reste à savoir quelles applications les utilisateurs du Studio System imagineront ! En attendant, vous pouvez retrouver davantage d’informations ICI. Que pensez-vous du recours au cuivre pur en fabrication additive ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you