menu

Desktop Metal ajoute à sa gamme l’acier H13 pour des applications d’outillage à chaud et à froid

Publié le 24 septembre 2019 par Mélanie R.
acier H13

Alors que le fabricant américain Desktop Metal annonçait l’arrivée de ses solutions d’impression 3D métal en Europe en juillet dernier, il étend aujourd’hui sa gamme de matériaux compatibles avec un nouvel acier à outils, le H13. C’est un métal caractérisé par sa grande dureté à chaud et sa résistance à l’abrasion, adapté aux applications d’outillage que ce soit pour un travail à chaud ou à froid. Il possède en effet une ténacité et solidité élevées. 

Après avoir levé plus de $400 millions, Desktop Metal poursuit son développement à l’international, fort de son succès aux Etats-Unis auprès de clients comme Good Year, Google ou encore le MIT, toujours en voulant rendre la fabrication additive métal la plus accessible possible. Sa machine Studio System est, rappelons le, une solution clé en main, destinée à faciliter le travail des utilisateurs. Jusqu’ici, ils pouvaient créer des pièces avec deux types d’aciers inoxydables, le 316L et le 17-4, des métaux normalisés ; l’acier à outils H13 s’ajoute donc à la gamme. 

Les applications de l’acier H13

Ce nouvel acier devrait permettre aux ingénieurs et concepteurs de créer des inserts de moules, des matrices d’extrusion et de forgeage, mais aussi de l’outillage (fraisage, bombage, gaufrage, etc.). Ric Fulop, CEO de Desktop Metal, ajoute : “Il s’agit d’un avantage concurrentiel essentiel pour permettre une itération et un affinage rapides des outils nécessitant H13, ainsi que la réduction des délais de fabrication. Les équipes seront également en mesure de réaliser des géométries complexes qui ne sont pas possibles à obtenir avec les méthodes de fabrication traditionnelles telles que l’usinage.”

Plusieurs applications ont dores et déjà été imprimées en 3D avec le métal H13. Dans le secteur médical par exemple, l’acier à outils de Desktop Metal aurait été utilisé pour concevoir des noyaux de moules d’injection servant à produire les embouts buccaux pour des inhalateurs pour l’asthme. Il faut savoir que le refroidissement d’un moule de ce type peut généralement représenter jusqu’à 95% du temps de son cycle complet. Toutefois, en imprimant en 3D la pièce avec l’acier H13, celle-ci peut intégrer un canal de refroidissement conforme qui suit de près le profil des surfaces de moulage, augmentant ainsi la vitesse de refroidissement du moule. Cela réduit considérablement le temps de cycle du moule, ce qui peut permettre de mouler plus de pièces toutes les heures.

acier H13

Le moule imprimé en 3D pour embouts buccaux (crédits photo : Desktop Metal)

Autre cas d’application : l’acier H13 de Desktop Metal aurait servi à imprimer en 3D des moules pour fabriquer des fermetures éclair. Généralement, celles-ci sont produites en grande quantité en raison du coût élevé de l’outillage. Grâce à l’imprimante 3D Studio System, les volumes peuvent toutefois être revus à la baisse tout en proposant des moules sur-mesure, incluant des détails très précis comme un logo, des textures variées, etc. L’acier H13 serait ici particulièrement adapté car la pièce est chauffée à plusieurs reprises et rapidement refroidie ce qui peut causer des fissurations. Le métal offrirait donc une durée de vie prolongée.

Desktop Metal travaille actuellement sur le développement d’autres métaux comme un alliage à base de nickel, du cuivre ou encore de l’acier au carbone. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur le site du fabricant ICI.

acier H13

Le moule pour fermeture éclair (crédits photo : Desktop Metal)

Que pensez-vous du nouvel acier présenté par Desktop Metal ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK