menu

Un défi mondial pour concevoir un système de ventilation contre le Covid-19

Publié le 19 mars 2020 par Mélanie R.
Défi Respirateur

La crise sanitaire actuelle fait couler beaucoup d’encre et sur le marché de la fabrication additive, vous avez pu constater que la solidarité est très forte. Les fablabs, particuliers et professionnels ont envie de mettre à disposition leurs machines pour aider le corps médical et lui concevoir des solutions pour faire face à l’urgence. Restons toutefois prudent car pour l’instant, les projets fusent de partout sans réellement être testés par des professionnels de santé – mis à part les valves imprimées en 3D, en petite série toutefois. 

La Fondation de l’Hôpital général de Montréal, Code Vie, en partenariat avec l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM), a donc lancé un défi mondial d’innovation pour structurer les initiatives, le Défi Respirateur Code Vie. Concrètement, elle demande à tous les designers, scientifiques, ingénieurs, makers, de concevoir un système de ventilation simple, accessible et facile à fabriquer, que ce soit via des méthodes de fabrication additive ou soustractive. La Fondation explique : “Notre monde moderne fournit les moyens de produire ces ventilateurs qui sauvent des vies grâce à des outils de fabrication rapide très répandus – imprimantes 3D, machines CNC – combinés à des ordinateurs peu coûteux, mais ce qui nous manque, c’est une conception.” Le Défi Respirateur Code Vie est dirigé par le Dr Reza Farivar, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en neurosciences intégratives et scientifique à l’Institut de recherche du CUSM. 

Vous avez jusqu’au 31 mars pour déposer votre modèle de ventilation. 3 seront retenus et partagés avec le monde entier dès le 15 avril, après sélection et vérification du jury, composé d’experts choisis par la Fondation de l’Hôpital général de Montréal ; parmi eux, médecins des unités de soins intensifs et ingénieurs.  

Les pré-requis pour participer à ce défi mondial

Chaque équipe doit être constituée d’au moins un professionnel de santé et d’un technicien/ingénieur possédant des qualifications nécessaires pour répondre aux exigences de sécurité. Elles devront fournir un certain nombre de documents, dont leur modèle CAO, qui peut être un fichier STL. Un guide devra accompagner la réalisation pour indiquer au jury comment le dispositif fonctionne. On peut donc imaginer un système imprimable en 3D à condition que le matériau utilisé ne présente aucun risque pour le patient. Tous les pré-requis et consignes sont disponibles ICI.

Afin d’encourager la participation des fabricants locaux, les organisateurs suggèrent également aux participants de soumettre des brevets provisoires avant l’annonce des conceptions finales, tout en accordant une licence aux constructeurs locaux pour produire le modèle pendant la pandémie. Les soumissions finales seront testées sur la plateforme d’innovation clinique de l’Hôpital général de Montréal. Les organisateurs de ce défi ont également annoncé qu’un prix d’une valeur de 200 000 dollars canadiens sera remis à l’équipe finale – nous ne sommes pas persuadés que cela motivera davantage les troupes mais pourquoi pas !

Modélisez votre système de ventilation sans plus tarder !

Vous pouvez dores et déjà déposer votre modèle ICI et participer à ce défi mondial : on compte sur vous pour mettre vos compétences en modélisation 3D à profit ! N’hésitez pas à partager vos commentaires en bas de l’article et à faire suivre cette initiative.

Les 3 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Jean-Noël THOMAS dit :

    Bonjour, nous avons créé un cluster d’impression 3D et nous cherchons à nous préparer à produire en Nouvelle-Calédonie dès qu’un modèle aura été choisi. Nous n’avons pas la prétention de nous aligner avec un projet, mais nous voulons nous assurer que nous pourrons produire sous licence le plus vite possible.

    Nous sommes au début de notre organisation, et nous attendons le maximum d’informations concernant les pré-requis propres à notre spécialité (type de filaments retenus, précision d’impression, modes d’assemblage, etc..

    3D cluster NC

    https://www.facebook.com/groups/593172448080799/

  2. Pascal Deleporte dit :

    Ce brevet https://patentscope.wipo.int/search/fr/detail.jsf?docId=WO2018091265
    concernant un dispositif étanche a deux chambres (presque entièrement réalisé par impression 3D) simulant le mouvement d’une tumeur soumise au mouvement respiratoire, pourrait être une base de travail pour un appareil de ventilation continue ?

  3. Pascal Deleporte dit :

    https://patentscope.wipo.int/search/en/detail.jsf?docId=WO2018091265 (presque totalement impression 3D)
    Peut être une base de travail pour un dispositif a ventilation continue ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you