menu

Decathlon s’appuie sur le design génératif pour imaginer le vélo de course de demain

Publié le 11 novembre 2020 par Mélanie R.
decathlon et autodesk

Le célèbre équipementier sportif Decathlon présente son nouveau concept de vélo innovant réalisé en collaboration avec Autodesk : grâce à la conception générative, ils ont imaginé une solution plus légère et performante, notamment à partir d’une fourche optimisée en termes de matériau. En utilisant le logiciel Fusion 360, le groupe français a pu repenser le design d’un vélo de course et s’appuyer sur des méthodes de conception et de simulation efficaces. Ce vélo fait partie du projet “Sports Mates” de Decathlon qui a pour objectif de montrer comment les nouvelles technologies peuvent impacter le quotidien des designers, et ce, pour former l’industrie de demain.

Si vous suivez l’actualité du marché, vous n’êtes pas sans savoir que Decathlon a depuis déjà quelques années misé sur les technologies 3D pour accélérer l’innovation et proposer des produits performants plus adaptés aux consommateurs. Nous avions d’ailleurs visité leur nouveau magasin du futur intégrant un laboratoire d’impression 3D baptisé ADDLAB. Doté de plusieurs solutions de fabrication additive dont des machines HP, ce lieu unique favorise la co-création d’équipements sportifs, l’impression 3D lui permettant de dépasser certaines contraintes géométriques et d’accélérer les temps de production. Cette fois-ci, le groupe a misé sur la conception générative, une méthode de design qui génère de multiples résultats de conception qui répondent à des contraintes prédéfinies : volumes à préserver, à supprimer, coûts associés, propriétés mécaniques, etc. Elle s’appuie notamment sur des algorithmes, l’apprentissage automatique et la géométrie de calcul pour explorer rapidement de multiples itérations d’un même produit. 

Rendu du vélo de course Decathlon avec aperçu de la fourche conçue avec la conception générative (crédits photo : Decathlon France)

Decathlon et Autodesk se sont penchés sur l’amélioration d’une fourche de vélo et de son cadre : l’objectif était de fabriquer un élément le plus intelligent possible, en optimisant notamment la quantité de matériau utilisé pour réduire au maximum son poids. tout en conservant une résistance mécanique élevée. C’est un élément essentiel du vélo qui vient donner la direction – elle permet en effet de fixer la roue avant et intègre le pivot et les fourreaux. Grâce au design génératif, les équipes ont pu prendre en compte la position aérodynamique, le freinage et la vitesse du vélo dans la conception même de la fourche. Elles affirment avoir obtenu une structure plus légère, entraînant ainsi des meilleures performances globales. 

Bertrand Masure, ingénieur d’application chez Autodesk, explique : “Ce projet illustre parfaitement les apports essentiels de la conception générative dans le processus de création des designers. Dans ce projet mené avec Decathlon, la technologie d’Autodesk fait partie intégrante de l’équation. Elle est une phase essentielle dans la conception et la fabrication du produit puisqu’elle va aider le designer à élargir le champ des possibles. La collaboration entre Autodesk et Decathlon a conjugué intelligence artificielle, créativité et durabilité pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs. Elle a également permis aux designers de se familiariser avec ces nouvelles technologies de conception et de fabrication pour créer les produits de demain.”

Crédits photo : Decathlon France

Decathlon et Autodesk explorent les possibilités de la conception générative

Pour l’instant, les équipes de Decathlon ne font qu’explorer les possibilités offertes par la conception générative ; il n’est pas encore question de commercialiser ce vélo de course. L’objectif de la marque est très clair : elle souhaite tester de nouvelles technologies pour imaginer des produits innovants tout en réduisant son empreinte écologique. Cyrille Ancely, Digital Design Skills Leader chez Decathlon, affirme : « Ce n’est pas uniquement la matière des vélos qu’il faut changer, mais également notre façon de concevoir. Nous avons donc remis à plat l’ensemble de nos processus en vue de réduire l’empreinte carbone de nos produits d’au moins 10 % par rapport au modèle précédent. L’écoconception est le virage le plus important car il va changer la façon de travailler de nos designers en leur permettant d’être plus efficaces. »

Au fur et à mesure que les techniques de modélisation et les méthode de fabrication évoluent, il ne serait pas surprenant de voir ce vélo de course en rayon dans quelques années. Qui sait, il sera peut-être même imprimé en 3D ! Retrouvez davantage d’informations sur cette collaboration entre Decathlon et Autodesk ICI et dans la vidéo ci-dessous :

Que pensez-vous de cette collaboration entre Decathlon et Autodesk ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you