menu

Rencontre avec dddrop, fabricant d’imprimantes 3D FDM professionnelles

Publié le 15 mai 2018 par Mélanie R.
dddrop

Les Pays-Bas sont sans aucun doute un acteur clé du marché européen de la fabrication additive avec plusieurs entreprises comme Ultimaker, 3D Hubs ou encore ColorFabb qui sont à l’origine de solutions innovantes pour l’impression 3D. Sur ce marché hollandais, une entreprise est restée discrète; le fabricant d’imprimantes 3D FDM, dddrop, commence toutefois à faire parler de lui, que ce soit auprès des professionnels ou des particuliers avec leurs machines Leader PRO et Leader TWIN. Nous avons donc décidé d’en savoir plus sur certaines de ces entreprises et comprendre l’utilisation des imprimantes dddrop sur leur lieu de travail.

Le prototypage rapide de pièces industrielles : Ejair Engineering

Ejair Engineering est spécialisé dans le prototypage rapide de pièces de machines. Un secteur très friand de l’impression 3D car des pièces personnalisées peuvent être créées et mises à l’échelle rapidement afin d’être testées dans des conditions réelles. Erik-Jan Roosen est ingénieur et le fondateur d’Ejair Engineering. Il consacre la plus grande partie de son travail à la fabrication de maquettes et de prototypes à partir des designs techniques fournis par ses clients, le plus souvent des pièces sur mesure pour des fabricants de machines industrielles.

dddrop

Ce type de prototypage nécessite l’utilisation d’une imprimante 3D. En tant qu’amateur, Erik-Jan possédait déjà une imprimante 3D, une Vertex qu’il avait lui-même assemblée. Cependant, pour un travail professionnel, il avait besoin d’un meilleur équipement et a donc acheté une imprimante 3D dddrop. En tant qu’ingénieur expérimenté, il a combiné impression 3D et usinage pour réaliser des pièces parfaitement adaptées aux applications industrielles. Il explique qu’il imprime principalement avec un filament en polycarbonate, notamment parce qu’il présente des propriétés mécaniques fortes et résiste bien aux opérations de tournage et fraisage. Beaucoup d’imprimantes 3D ne sont pas compatibles avec ce type de matériau – la machine conçue par dddrop est toutefois compatible avec ce filament, mais aussi avec de l’ABS, PLA, HIPS, PET-G, PVA et bien d’autres plastiques. Cela permet à l’entreprise de produire des pièces finies industrielles en interne, un changement important pour cette petite structure qui avait l’habitude d’externaliser ce processus de fabrication.

La fabrication additive chez WB – Automation

WB Automation est une entreprise hollandaise spécialisée dans les domaines de l’ingénierie, de l’automatisation de la production et de la robotisation. Elle propose des solutions sur mesure pour automatiser tout processus de fabrication. Elle a récemment travaillé avec Westerveld & Nederlof qui souhaitait réduire son temps de travail manuel de 3 à 4 fois. WB aurait donc imaginé un système robotisé permettant de coller des bandes de pierre aux murs, à l’aide d’une imprimante 3D dddrop. Toutefois, au cours du processus, l’entreprise hollandaise s’est rendue compte que le fournisseur de colle ne pouvait pas livrer la colle dans des fûts mais plutôt dans des tubes. WB a dû réimaginer tout le processus afin que la machine puisse vider ces tubes facilement. L’entreprise a donc créé un tunnel qui devait se fermer dans la colle; elle aurait eu recours à la fabrication additive pour concevoir le tube le plus adapté.

dddrop

Une des pièces sur mesure imprimées en 3D par WB sur une machine dddrop

Enfin, WB Automation utiliserait les imprimantes dddrop à la fois pour fabriquer des pièces finies mais aussi des prototypes. La fabrication additive lui permettrait en effet de tester différentes solutions pour ses clients. L’avantage de l’imprimante 3D dddrop est la présence de deux extrudeurs et la possibilité d’imprimer des filaments flexibles. L’imprimante 3D serait également dotée d’un mode intelligent qui permet de l’allumer et de l’éteindre facilement et qui enverrait un message à l’utilisateur pour le prévenir quand l’impression 3D se termine. 

Quelques mots avec le CEO de dddrop

Alfred Uytdewilligen n’est pas seulement PDG des imprimantes 3D dddrop, il dirige également CAD2M, un important distributeur de Solidworks. Alfred s’est senti obligé de créer ses propres imprimantes 3D car il ne trouvait pas de solution adaptée à ses problèmes de production. Nous avons donc voulu en savoir un peu plus sur son entreprise, son futur et ses projets à venir.

3DN : Pourquoi avez-vous créé dddrop et commencé à fabriquer des imprimantes 3D industrielles?

J’ai commencé à développer les imprimantes 3D dddrop en 2014. Après de nombreuses années à vendre une autre grande marque, nous avons cherché une nouvelle imprimante 3D professionnelle, mais nous ne pouvions pas en trouver une qui correspondait à notre gamme prix/performance. Il n’y avait que des machines ouvertes, moins professionnelles ou des marques d’imprimantes coûteuses et fermées.

Nous avons étudié le marché mais aussi les ateliers de conception et d’impression 3D afin de construire et livrer les premiers 35 prototypes dddrop en 2015. Puis en 2016, nous avons vendu des centaines de machines au Benelux et nous nous sommes étendus au reste de l’Europe, Asie, Brésil, Afrique, et les États-Unis vers la deuxième moitié de 2017. Toutes les imprimantes 3D dddrop sont conçues, construites et testées aux Pays-Bas.

dddrop

Alfred Uytdewilligen, le fondateur de dddrop

3DN : Que souhaitez-vous réaliser avec les imprimantes 3D dddrop?

Chez CAD2M, nous avons une expérience de plus de 25 ans dans les logiciels CAO/FAO et nous sommes leaders sur le marché du Benelux. Nous  savons ce dont nos utilisateurs ont besoin pour leurs conceptions et leurs imprimantes 3D, et comment les soutenir. Nous voulons offrir des imprimantes 3D orientées utilisateur à 100%. Nous développons nos imprimantes en fonction des demandes des utilisateurs telles que des systèmes ouverts permettant de traiter 10 000 heures d’impression de plastiques techniques tels comme les filaments chargés en carbone ou le PC, PA, PP et PETG.

Nous voulons devenir la première marque d’imprimantes 3D professionnelles comprises entre 4000 et 15000 €, avec le meilleur service client et une garantie d’impression de 100%. Avec le contrôle SMART de nos imprimantes, vous pouvez vérifier et contrôler votre imprimante depuis n’importe où dans le monde. Les imprimantes incluent également la maintenance préventive, le cloud slicing et l’assistance en direct via ce contrôle intelligent. Aucune compétence informatique particulière n’est requise car vous pouvez connecter vos imprimantes automatiquement. Nous mettons fréquemment à jour notre système de contrôle pour ajouter plus de fonctionnalités.

dddrop

3DN : Pour quelles industries pensez-vous que les imprimantes 3D dddrop soient les plus adaptées?

L’impression 3D est pour les designers, les artistes, les architectes, la production et le prototypage : nous servons toutes les industries. Nous nous efforçons de soutenir les développeurs de produits et les outilleurs dans leurs objectifs. Nous connaissons le marché, comprenons leurs besoins et réagissons à cela. Les imprimantes 3D dddrop peuvent produire des pièces en série mais aussi sur mesure, offrant qualité, fiabilité et répétabilité. Nous servons des clients dans les secteurs de l’aérospatial, de l’automobile, de l’armée, de la construction navale, des produits de consommation et de la médecine.

3DN: Quels sont les futurs objectifs de dddrop sur le marché de l’impression 3D?

Après le lancement de l’application et de la plateforme d’impression SMART dddrop, nous nous concentrerons sur la production directe chez vos clients. Cela signifie que vous pourrez avoir une imprimante au Japon et gérer l’impression depuis la France en utilisant votre tablette, votre smartphone ou votre PC. Cette méthode de «transfert» de pièces à travers le monde signifie qu’il n’y a pas de frais d’expédition ou de délai, vous pourrez imprimer n’importe où. L’application d’impression SMART dddrop a toutes ces fonctionnalités, avec quelques améliorations encore à prévoir.

dddrop

Retrouvez plus d’informations sur les imprimantes 3D du fabricant dddrop sur son site officiel.

Que pensez-vous des solutions développées par dddrop? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you