menu

Cubibot, une imprimante 3D FDM grand public

Publié le 10 octobre 2017 par Mélanie R.
cubibot

Il y a quelques jours, la startup Cubibot LLC a lancé sa campagne Kickstarter pour son imprimante FDM éponyme : en 30 minutes seulement elle avait réussi à lever $150 000 et a désormais dépassé la barre des $500 000, surpassant ainsi son objectif de campagne par 10 fois. L’imprimante Cubibot permettrait de rendre l’impression 3D accessible à tous, quel que soit son profil.

Les imprimantes 3D font un carton sur Kickstarter : on pense au succès de Formlabs avec sa Form 1  qui avait quasiment atteint les $3 millions, ou à Bean et Obsidian qui ont largement dépassé leur objectif respectif en seulement quelques minutes. Toutefois, on sait aussi que ces campagnes ne sont pas toujours couronnées de succès et qu’il faut être prudent quant à l’investissement qu’on souhaite faire. Dans tous les cas, l’imprimante 3D Cubibot est disponible pour seulement $199 pour ses Early Birds et est, selon ses créateurs, facile d’utilisation et très accessible – elle coûte $299 pour les autres investisseurs.

cubibot

Avec un volume d’impression de 127x127x127 mm, une épaisseur de couche de 50 microns et une vitesse d’impression de 80 mm par seconde, la Cubibot présente des spécifications techniques prometteuses surtout au prix annoncé. Elle possède un plateau d’impression chauffant qui se nivelle automatiquement pour faciliter l’utilisation et réduire les imperfections. L’imprimante serait également sûre d’utilisation : elle est dotée d’un filtre à air qu’on peut remplacer facilement mais aussi d’un indicateur de statut intelligent qui permet d’avoir un suivi des impressions à n’importe quel moment – par exemple, l’utilisateur est alerté dès qu’il n’y a plus de filament.

Nous ne pouvons pas encore juger des performances de Cubibot. Le CTO de la startup, Aria Noorazar, affirme toutefois : “Nous avons développé et mis au point notre imprimante 3D Cubibot depuis quelques années déjà et nous sommes très heureux de voir les réactions positives qu’elle a suscitées pendant les événements auxquels nous avons participé.”

cubibot

Grâce à sa taille, la Cubibot s’adapte à n’importe quel environnement

La Cubibot est compatible avec une variété de matériaux dont le PLA, l’ABS et le nylon. Elle possède également une buse spécifique haute-température pour les filaments spéciaux. Sa petite taille de 254 x 254 x 254 mm lui permettra de s’adapter à n’importe quel environnement de travail, que ce soit un bureau ou à la maison. L’idée de la startup californienne est de démocratiser l’usage de l’impression 3D. Noorazar explique en effet qu’ils “espèrent offrir aux utilisateurs la liberté de créer leurs modèles, qu’ils soient professionnels de l’impression 3D ou juste de simples débutants. Nous voulons partager avec eux notre mission qui est d’apporter une impression 3D intelligente, compacte, sûre et accessible au grand public.

cubibot

Les utilisateurs ont accès à une base de modèles 3D

Les utilisateurs pourront en effet se connecter très facilement à l’imprimante via une connexion Wi-Fi et ainsi déclencher leurs impressions depuis un smartphone ou une tablette. Ils auront également accès à une base de données contenant différents modèles 3D afin de faciliter encore plus le processus d’impression.

La campagne Kickstarter s’achève dans deux semaines, avec une livraison prévue en février 2018. Il reste donc quelques jours pour investir dans cette imprimante FDM low-cost; on espère que la Cubibot sera un succès!

L’imprimante 3D Cubibot peut-elle aider à démocratiser l’impression 3D? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you