menu

Covid-19 : comment le groupe ARMOR soutient la région du Grand Ouest 

Publié le 28 avril 2020 par Mélanie R.
groupe armor

L’activité de fabrication additive du groupe français ARMOR, plus connue sous le nom de KIMYA, est mobilisée depuis le mois de mars pour concevoir des milliers de visières de protection. En partenariat avec l’Université de Nantes et plus particulièrement avec sa filiale de valorisation Capacités SAS, l’industriel a pu obtenir une validation médicale du CHU de Nantes pour ses visières imprimées en 3D. Quelques jours plus tard, la Région Pays de la Loire décide de s’associer à cette initiative, en même temps qu’AIRBUS avec ses sites de Nantes et Saint-Nazaire, équipés d’imprimantes 3D, et le groupe ADVEO qui fournir des feuilles PVC. L’objectif des partenaires est de produire 20 000 visières supplémentaires. 

Au début du projet, les capacités d’impression 3D de KIMYA ont rapidement été mobilisées pour produire les serre-têtes de visières de protection avec du PETG-S, un polyester glycolisé. Une fois prêts, les ingénieurs de Capacités SAS pouvaient alors appliquer une feuille PVC et un élastique de maintien dans le respect des normes de production validées par le personnel soignant du CHU de Nantes. Pour le groupe ARMOR, la fabrication additive était une évidence, apportant une solution de production rapide et locale. Pierre-Antoine Pluvinage, Business Development Director de Kimya – Additive Manufacturing by ARMOR, ajoute : « Nos équipes se mobilisent pour pallier la pénurie actuelle de matériel : nous adaptons notre organisation et notre production pour servir les demandes. L’impression 3D permet une production dans un délai court et à proximité, ce qui répond au besoin de la situation actuelle.»

Le CHU de Nantes est désormais équipé de visières imprimées en 3D

Rapidement, ARMOR et l’Université de Nantes reçoivent le soutien de la Région Pays de la Loire ainsi que des groupes AIRBUS et ADVEO. La région a investi une certaine somme (montant non communiqué) afin que davantage de visières puissent être fabriquées et livrées à temps. Quant aux industriels, ils mettent à disposition leur parc machines, matières et accessoires nécessaires à la production. Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire, explique : “Ce financement régional permet de lancer dès maintenant la fabrication de 20 000 visières de protection. Je salue la force collective de la collaboration de grandes entreprises comme ARMOR et AIRBUS. Elle illustre à la fois la puissance du tissu industriel ligérien et l’expertise régionale en matière d’innovation-recherche. La Région accompagne cette initiative locale, afin que les ligériens puissent avoir accès aux protections indispensables à leurs activités essentielles.”

Les visières sont imprimées avec le PETG-S de KIMYA qui a testé par les médecins du CHU de Nantes en termes de solidité et résistance aux produits de décontamination. Pour en savoir plus sur les propriétés de ce matériau, rendez-vous sur le site de KIMYA ICI. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’évolution de la production et saluons tous les autres projets de fabrication de visières imprimées en 3D !

Que pensez-vous de cette collaboration de la Région Pays de la Loire ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you