menu

Une cornée imprimée en 3D à partir de cellules humaines

Publié le 18 août 2022 par Philippe G.

Alors que les innovations se succèdent dans le secteur de la fabrication additive médicale, des projets visant à imprimer en 3D des cornées voient le jour. Déjà en 2019, des scientifiques de l’Université A&M de Floride faisaient parler d’eux en dévoilant leurs recherches à ce sujet. En Inde, la startup Pandorum Technologies affirmait également être parvenue à créer du tissu cornéen grâce à la bio-impression. Une nouvelle fois en Inde, une équipe de médecins et de scientifiques, provenant de diverses instituts de recherche et de santé, a réussi à imprimer en 3D une cornée artificielle et à la transplanter dans l’œil d’un lapin. Une première, qui pourrait annoncer d’importants progrès dans le domaine ophtalmologique. 

Ce n’est pas un hasard si les chercheurs se sont focalisés sur la cornée. Première lentille transparente de l’oeil, elle permet de concentrer la lumière et d’obtenir une vision claire. Partie indispensable de l’oeil, sa lésion est l’une des premières causes de cécité dans le monde, avec plus de 1,5 million de nouveaux cas signalés chaque année. Et grâce à cette innovation, les scientifiques espères pouvoir y remédier. Les docteurs Sayan Basu et Vivek Singh, membres de l’équipe en charge du projet, confient : « Cela peut constituer une innovation révolutionnaire dans le traitement de maladies telles que la cicatrisation de la cornée (où la cornée devient opaque) ou le kératocône (où la cornée s’amincit progressivement avec le temps). »

Une cornée imprimée en 3D par l’entreprise indienne Pandorum Technologies. (Crédits photo : Pandorum Technologies.

Le développement de la cornée imprimée en 3D 

Afin de concevoir la cornée imprimée en 3D, les chercheurs ont mis au point une matrice de tissu cornéen décellularisé et des cellules souches dérivées de l’œil humain pour développer un hydrogel biométrique unique, encore en attente de brevet. Étant donné que la cornée imprimée en 3D est composée de matériaux provenant de tissus humains, elle est biocompatible et donc parfaitement adaptée à la transplantation sur les humains. L’équipe à l’origine du projet explique également que chaque cornée de donneur aide à la préparation de trois cornées imprimées en 3D.

Pouvant être fabriquée en différent diamètre, de 3 à 13 mm, la cornée pourrait devenir dans les prochaines années une alternative plus que viable pour les personnes victimes de lésions cornéennes. Évidemment, pour le moment, il n’est pas possible de réaliser des transplantations, d’autres tests sont nécessaires avant que l’application puisse être utilisée sur des patients.

Que pensez-vous de cette cornée imprimée en 3D ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : Unsplash

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks