menu

Les imprimantes 3D de bâtiments Contour Crafting disponibles à la vente d’ici deux ans?

Publié le 1 avril 2015 par Guillaume Marion

Des machines disponibles d’ici deux ans

24

Dr Behrokh Khoshnevis, inventeur de la technologie Contour Crafting

Après avoir fait parler d’eux il y a quelques années en montrant les premiers murs construits avec cette technologie, l’équipe travaillant sur Contour Crafting s’est ensuite faite assez discrète sur ses avancées, au risque de se faire voler la vedette par Winsun à Shangai.

Le Dr Behrokh Khoshnevis, inventeur de la technologie Contour Crafting, revient sur le devant de la scène et est pour le moins, vraiment optimiste pour l’avenir. Il a en effet annoncé, lors d’une interview réalisée par 3DPrint.com, qu’une entreprise a été créée pour commercialiser la technologie Contour Crafting. D’après lui, les progrès réalisés par son équipe sont si rapides que les premières machines pourraient être disponibles sur le marché d’ici un ou deux ans voire encore plus tôt pour des universités et organismes de Recherche : « J’espère que notre machine soit utilisée dans le monde entier d’ici la fin des cinq prochaines années« . Si cela semble réalisable, la suite paraît peut être un peu trop enthousiaste : « Dans dix ans, nous devrions construire des gratte-ciels et d’autres grandes structures. Il n’est pas impossible que cette technologie soit utilisée sur la lune d’ici dix ans » confie-t-il à 3DPrint.com. L’équipe du Dr Khoshnevis travaille en effet avec la NASA depuis plusieurs années et aurait même « réussi à démontrer la viabilité de cette technologie pour construire sur la Lune ou sur Mars en utilisant quasiment exclusivement des matériaux in situ« . Cependant, dix ans est une durée assez courte dans le milieu de l’industrie spatiale donc il peut être assez prudent de relativiser ces déclarations.

Plus terre à terre, en terme de business model, il n’est pas prévu de se lancer dans l’exploitation des machines via la création d’une entreprise de construction de bâtiments mais plutôt de vendre ou louer les machines. Bien que le coût ne soit pas encore fixé, le prix à l’achat d’une machine devrait être d’environ 200.000$ (ou plus selon la taille et la capacité.)

25

A propos des constructions de Shanghai

article_maison4-620x330

En avril 2014, la société WinSun Decoration Engineering Co basée à Shanghai a annoncée avoir imprimé en 3D des maisons de 200m² en moins de 24h, sans toutefois montrer de photos de la fabrication.

 

La concurrence n’a pas l’air d’inquiéter M. Khoshnevis. D’après lui, les constructions réalisées à Shanghai enfreignent ses brevets mais il ne souhaite pas porter plainte car il considère que l’équipe qui en est à l’origine a des «années de retard» sur le développement de leur technologie.

« La société chinoise est venue me voir au début de 2013, puis m’a invitée à visiter leur siège en Août 2013, chose que j’ai faite. Peu de temps après mon départ, ils ont monté une buse de fabrication sur une énorme machine à commande numérique qu’ils avaient acheté en Italie quelques années avant pour plus de 2 M $ et ont essayé de copier mon approche », a expliqué Khoshnevis. D’après lui, « Le président de Winsun a fait de nombreuses fausses déclarations, dont le fait d’être capable de construire dix bâtiments en un seul jour, alors qu’en réalité, chacun de ces bâtiments a été fabriqué en plusieurs jours dans une usine, car son énorme machine n’est pas déplaçable. C’est seulement l’assemblage des parties préfabriquées qui à duré moins d’une journée ».

 

Pour en savoir plus sur le projet de construction de bâtiments sur la lune :

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you