menu

Le marché de l’impression 3D industrielle maintient sa croissance

Publié le 19 juillet 2022 par Mélanie W.
context

Le cabinet de conseil CONTEXT publie tous les trimestres une étude sur le marché de la fabrication additive en s’intéressant plus particulièrement aux expéditions de machines, toutes gammes confondues. Le nouveau rapport est cette fois-ci positif puisqu’il montre une croissance des commandes et livraisons, notamment d’imprimantes 3D industrielles c’est-à-dire les solutions de plus de 100 000 dollars. C’est un signe très encourageant dans un contexte mondial très difficile : le ralentissement de l’économie chinoise du à la Covid, le conflit en Ukraine, l’inflation mondiale, etc. Les acteurs du marché restent toutefois optimistes pour la suite de l’année 2022. 

CONTEXT a pour habitude de classer les imprimantes 3D à 4 catégories et d’étudier le nombre de livraisons effectuées – à ne pas confondre avec le nombre de ventes réalisées. Ces quatre catégories sont les suivantes : les industrielles (+$100K), les design (entre $20K et $100K), les professionnelles (entre $2,5K et $20K) et enfin les personnelles (moins de $2,5K, hors imprimantes 3D en kit). Ce qui est intéressant de noter dans ce nouveau rapport est la croissance des segments “Design” et “Industriel”, respectivement de 7% et 19% par rapport à la même période en 2021. A eux deux, ils représentent 69% du chiffre d’affaires total du trimestre, preuve que les entreprises et utilisateurs cherchent à investir dans des solutions plus performantes, offrant une meilleure efficacité et productivité.

Les expéditions des imprimantes 3D dites industrielles et de conception ont augmenté comparé aux autres segments (crédits photo : CONTEXT)

La croissance des segments Industriel et Design

Si on se penche tout d’abord sur les expéditions des imprimantes 3D dites de « Design », c’est-à-dire entre 20K et 100K dollars, l’étude de CONTEXT affirme que les 10 principaux fabricants proposant ce type de solutions ont toutes augmenté leur nombre de livraisons. Notons une importante augmentation pour 3D Systems et Stratasys avec leur technologie respective MultiJet et PolyJet. Ces procédés de jet de matière offrent des détails élevés aux utilisateurs ainsi que la possibilité de concevoir des pièces colorées et transparentes. De nouveaux acteurs ont également contribué à cette croissance comme Origin, récemment racheté par Stratasys, et Kumovis, appartenant désormais à 3D Systems.

Côté imprimantes 3D industrielles, c’est le liage de poudre métallique qui enregistre la plus forte augmentation des expéditions, avec notamment la société Desktop Metal qui a racheté l’acteur historique ExOne. Cette augmentation est chiffrée à +113% comparé au premier trimestre 2021. Et force est de constater que ce marché continuera d’enregistrer des statistiques intéressantes – récemment, Markforged a annoncé le rachat de Digital Metal, alors qu’il se concentrait jusqu’ici aux solutions d’extrusion. On peut aussi évoquer le procédé Metal Jet Fusion de HP dont la commercialisation ne devrait pas tarder, contribuant largement à l’expansion de ce segment. Plus généralement, ce sont les entreprises Prodways, BMF, 3D Systems, Farsoon et HP qui tirent leur épingle du jeu côté polymères et Eplus3D, Velo3D, TRUMPF et Farsoon pour les métaux.

Le liage de poudre enregistre une forte croissance comparé aux autres procédés (crédits photo : CONTEXT)

Deux autres segments plus en retrait selon CONTEXT

Les solutions dites professionnelles ont connu une légère hausse en termes d’expéditions par rapport à 2021 – on parle ici de +2%. Le marché peut nous réserver quelques surprises, notamment suite au rapprochement entre Ultimaker et Makerbot, deux acteurs historiques de l’impression 3D FDM de bureau. Il sera intéressant de voir quelle stratégie les deux fabricants vont adopter et quelles synergies ils pourront proposer pour booster ce segment. Formlabs, Raise3D et Sprintray font également parties des sociétés ayant enregistré la croissance la plus importante.

Enfin, les imprimantes 3D dites personnelles ont connu une importante baisse de leurs expéditions à savoir 25% de moins par rapport au premier trimestre 2021. Toutefois, le secteur de l’éducation pourrait participer à la hausse des livraisons puisque de plus en plus de gouvernements oeuvrent à promouvoir la fabrication additive dans les écoles et universités. Plus que jamais, l’impression 3D doit être intégrée dans les cursus scolaires et compter sur des initiatives pour favoriser son accessibilité. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’étude, rendez-vous ICI.

Que pensez-vous du rapport de CONTEXT ? La fabrication additive pourra-t-elle maintenir sa croissance ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article et retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits photo de couverture : TRUMPF

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks