menu

Conductive Origami, un projet qui combine impression 3D, textile et lumière

Publié le 20 septembre 2019 par Mélanie R.
conductive origami

L’évolution des matériaux dans l’impression 3D ne permet pas seulement des améliorations dans l’Industrie au sens large ; c’est également un moyen pour les artistes et les stylistes d’explorer l’art et de découvrir les possibilités offertes par ces technologies. C’est ainsi que la jeune designer Yael Akirav a lancé son projet «Conductive Origami», une série de lampes originales créées en explorant des matériaux conducteurs imprimés directement sur différents textiles. Inspirée par les techniques d’origami ancestrales, Yael les a mélangées à la fabrication additive afin de créer des accessoires uniques permettant la diffusion de la lumière. En effet, ils n’ont pas d’interrupteur : le matériau conducteur sert de régulateur de lumière. Cette semaine, nous avons parlé à Yael de son projet et de l’importance de l’impression 3D dans la conception.

3DN : Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre première approche avec les technologies 3D ?

conductive origami

Yael Akirav

Je m’appelle Yael Akirav, j’ai 27 ans et je suis designer industriel originaire d’Israël, à Jérusalem. Je suis récemment diplômée du département de design industriel de l’Académie des arts et du design de Bezalel. Au cours de mes études, j’ai découvert pour la première fois les technologies d’impression 3D, qui sont devenues ma passion. En plus de cela, j’adore utiliser les textiles comme matériau de création – il était donc naturel pour moi de les combiner pour mon dernier projet, Conductive Origami.

3DN : En quoi consiste exactement le projet Conductive Origami et comment est née cette idée ?

Conductive Origami est une série de lampes créée en imprimant en 3D directement sur du textile. L’impression textile rigide permet la création d’éléments complexes. De plus, lorsque le matériau imprimé est hybride et conducteur, les pliures issues de l’art de l’origami offrent une nouvelle opportunité : on peut produire de la lumière lors de la contraction et de l’étirement de la structure.

Le projet s’inspire des techniques de pliage d’origami et explore les limites de l’impression 3D directement sur les textiles. J’ai commencé à plier du papier selon les techniques d’origami traditionnel et je me suis demandé comment je pouvais créer facilement de tels plis dans des tissus. Après avoir testé plusieurs façons de plier, chauffer et repasser les tissus, je me suis tournée vers l’impression 3D. J’ai repris les principes de pliage d’origami et j’ai essayé de les créer dans mon modèle 3D. Étonnamment, le filament 3D agissait comme un squelette de structure et cela me permettait de plier et d’étirer les multiples couches. Puis, j’ai travaillé avec un filament conducteur à base d’encre d’argent conductrice. En combinant la structure squelettique et la fonction conductrice, j’ai créé un nouveau moyen d’éclairer avec mes lampes.

conductive origami

Les luminaires de Yael peuvent se poser sur une table, s’accrocher au mur ou être fixés sur pied

3DN : Pourquoi avez-vous décidé d’utiliser les technologies et les matériaux 3D dans Conductive Origami ?

Grâce au filament conducteur et à l’impression 3D, ce matériau peut être utilisé comme squelette structurel des dispositifs d’éclairage, chacun ayant sa propre méthode de pliage et d’ouverture.

J’ai examiné différents types de matériaux conducteurs et certains ne l’étaient pas assez pour mes lampes, jusqu’à ce que je tombe sur ce filament conducteur – c’était tout ce dont j’avais rêvé ! À ce jour, le matériau reste un prototype et j’espère que, dans un proche avenir, il pourra être commercialisé.

conductive origami

L’impression 3D sur du textile permet de donner l’aspect de l’origami

Chaque lampe a deux types d’éclairage – un quand elle est ouverte et étirée ; l’autre quand elle est repliée en position fermée. Le filament conducteur me permet d’utiliser la structure comme un commutateur d’atténuation pour chaque objet. Lorsque j’étire la structure, la lumière s’allume progressivement et lorsque je la plie à nouveau, la lumière s’éteint lentement. Pour cette gamme, j’ai conçu deux types d’ouverture : des lampes à ouverture verticale et une autre ronde.

conductive origami

La version de la lampe sur table

3DN : Quels sont vos projets futurs ?

Actuellement, je suis encore en train d’étudier les limites de l’impression 3D sur différents textiles, afin de l’utiliser potentiellement dans d’autres secteurs et bénéfic20ier de ses avantages. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur mon site ICI.

Que pensez-vous de la gamme de lampes Conductive Origami ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you