menu

Un concept car BMW imprimé en 3D à base de champignons

Publié le 26 juillet 2014 par Anne-Lise Rias

Le designer suédois Erik Melldahl s’associe à BMW pour proposer un concept car dont la carrosserie serait imprimée en 3D en matériau biodégradable issu d’un champignon.

Maasaica concept car

Maasaica concept car

Maasaica, qui signifie lion en Kenyan, est un concept inspiré des traditions africaines destiné aux pays en voie de développement, où le nombre de voitures augmente sans que des normes anti pollution et pour la protection des ressources ne soient fortement appliquées. Elle serait donc produite à la demande, BMW la vendant sous forme de fichier numérique modifiable selon les besoins individuels. La fabrication de ses composants et leur recyclage devraient limiter les dommages sur  l’environnement naturel et les ressources. Sa structure serait imprimée en 3D localement dans des « fermes » d’imprimantes 3D grandes dimensions, accessibles aux habitants qui pourraient également venir imprimer toutes pièces dont ils ont besoin ou travailler avec un designer pour concevoir les objets qu’ils souhaitent. L’impression 3D pourrait également assurer la réparation des pièces endommagées.

Enveloppant la structure, la carrosserie est particulièrement intéressante. Le designer projette d’utiliser un matériau 100% biodégradable : un support mélangeant de la poudre de paille et de l’eau recouvert d’un « bioplastique » sur lequel s’accroche du mycelium, un composant que l’on trouve dans les champignons qui en se développant comme un réseau rend le tout rigide et résistant.

S’il est difficile d’imaginer ce concept car ambitieux prendre forme en réalité, les recherches sur les matériaux biodégradables adaptés à l’impression 3D sont elles bien concrètes. Eric Klarenbeek, un designer Danois, avait mis au point il y a quelques mois ce matériau biodégradable à base d’extrait de champignon.

Eric_Klarenbeek_1

Le système d’impression 3D de matériau biodégradable d’Eric Klarenbeek

Il avait expérimenté ce matériau en produisant une série d’échantillons (exemple ci-dessous, image de droite) et une série de pièces de mobilier fonctionnelles à l’esthétique organique, montrant que ce matériau respectueux de l’environnement était exploitable à plus grande échelle. Ne reste plus qu’à  le mettre à l’épreuve des chocs encaissés  par les carrosseries de voitures !

Tabouret Mycelium imprimé en 3D

Tabouret Mycelium imprimé en 3D

Pour en savoir plus sur le designer industriel Erik Melldahl auteur du concept car : http://erikmelldahl.se/

 

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you