menu

Chanel invente un mascara doté d’une brosse imprimée en 3D

Publié le 19 mars 2018 par Mélanie R.
chanel

Il semblerait que les maisons de luxe françaises s’intéressent également à l’impression 3D ; on le savait déjà, les créateurs avaient invité la technologie sur des défilés de mode. Mais là, elle s’immisce dans la cosmétique et l’industrialisation de masse : Chanel aurait en effet créé un mascara doté d’une brosse imprimée en 3D. Il devrait être fabriqué et commercialisé à grande échelle.

Chanel a toujours eu pour objectif d’innover; c’est donc en toute logique que la marque française s’intéresse à l’impression 3D qu’elle avait déjà appréhendée lors d’un défilé de mode au Grand Palais. Cette fois-ci, Chanel veut introduire l’impression 3D dans la cosmétique: elle a révélé Volume Révolution, le premier mascara dont la brosse est imprimée en 3D. Une initiative qui nous rappelle l’imprimante 3D Mink qui était capable de créer du maquillage, que ce soit du fard à paupière, du blush ou du gloss.

chanel

Cela fait 10 ans que Chanel travaille avec Erpro Factory 3D, spécialiste de l’impression 3D en grande série. Dans un communiqué de presse, Pascale Marciniak-Davoult, Directrice de l’Innovation Packaging de Chanel Parfums Beauté expliquait “Ensemble nous avons relevé de nombreux défis technologiques pour repousser les limites de l’impression 3D et proposer un produit révolutionnaire. Pour la première fois dans le monde, tous secteurs d’activités confondus, l’impression 3D fera l’objet d’une industrialisation massive par Chanel Parfums Beauté.”

La brosse imprimée en 3D de Chanel

La brosse du mascara Volume Révolution aurait été créée à partir de polyamide grâce à la technologie de frittage laser. La marque française affirme qu’elle sera capable de fabriquer 50000 brosses en un jour, 250000 brosses par semaine et jusqu’à 1 million par mois grâce à l’intégration de 6 machines dans sa chaîne de production! Celle-ci pourrait donc être totalement bouleversée par l’impression 3D qui lui offrirait davantage d’efficacité. La brosse serait équipée de microcavités permettant d’absorber la matière afin d’offrir la juste dose de maquillage, et donc d’éviter de retremper la brosse entre chaque application. L’impression 3D aurait également permis de fabriquer une forme plus complexe pour garantir la répartition homogène de la matière sur les cils et ainsi offrir un volume extrême sans surdose.

chanel

Un produit innovant qui a dû répondre à des critères de qualité exigeants si on en croit la marque. La cosmétique est un secteur qui nécessite de nombreux tests,  contrôles qualités, etc. Chanel explique qu’elle a d’abord analysé la matière première avant de préparer la poudre. Puis, elle a procédé à une polymérisation de celle-ci par faisceau laser, a refroidi les brosses et les a nettoyées selon un processus qui lui est propre. Ce sont donc des étapes rigoureuses que la marque a suivies, lui permettant de garantir une certaine performance et qualité. Cyrille Vue, PDG d’Erpro 3D Factory poursuit : “Un cap a été franchi dans le domaine de l’impression 3D. La chaîne de production que nous avons développée avec la Maison CHANEL permet une parfaite reproductibilité en l’absence de moule. Elle offre plus de liberté, de flexibilité et de réactivité pour des productions en série. C’est l’usine du futur.”

L’impression 3D aurait donc permis à Chanel d’obtenir une brosse de mascara à la fois complexe et souple. Cette méthode de fabrication peut permettre à la marque de luxe de concevoir différentes itérations du mascara, bien plus que si elle était passée par des techniques traditionnelles par moulage. Retrouvez plus d’informations sur le site officiel de la marque de luxe française

Quel est l’avenir de l’impression 3D dans le secteur des cosmétiques? Partagez votre opinion en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you