menu

CERAMBOT, une imprimante 3D céramique à bas prix sur Kickstarter

Publié le 28 décembre 2018 par Mélanie R.
cerambot

Quand on parle d’impression 3D céramique, plusieurs techniques nous viennent à l’esprit : l’une d’entre elles se rapproche très clairement de la poterie. L’imprimante 3D est en effet capable d’extruder une pâte à base d’argile couche par couche afin de former l’objet souhaité. Le fabricant CERAMBOT fait en ce moment un tabac sur la plate-forme Kickstarter : en une semaine seulement, il a réussi à lever plus de $170 000 soit 1740% de plus que l’objectif souhaité. Qu’est-ce qui fait de cette imprimante 3D un succès ? Retour sur ses principales caractéristiques !

Depuis janvier 2018, le fabricant chinois CERAMBOT travaille sur le développement de son imprimante 3D céramique. Il rejoint ainsi des entreprises comme 3D Potter ou VormVrij qui ont déjà lancé leur modèle, basé sur le même principe d’extrusion. Cette nouvelle imprimante 3D est actuellement en pré-vente sur Kickstarter depuis fin novembre et elle a déjà levé plus de 200 000€ sur les 9 000€ attendus. L’argument principal du fabricant ? Sa facilité d’utilisation et son prix – la machine serait en effet disponible à $199 seulement.

cerambot

“Lorsque nous avons examiné les imprimantes 3D céramiques disponibles sur le marché, il y avait un manque d’options abordables. De plus, les modèles existants étaient très chers, volumineux et difficiles à utiliser. Notre objectif était de créer une imprimante 3D céramique abordable et assez facile à utiliser par les consommateurs.” Jony Liu, fondateur de CERAMBOT

cerambot

Les caractéristiques de la CERAMBOT

La CERAMBOT est une imprimante 3D delta qui offrirait un volume d’impression de 285 mm de hauteur sur 170 mm de diamètre et une résolution de couche de 100 microns. Le fabricant affirme qu’elle est également 20% plus rapide que les autres machines concurrentes du marché. Elle est actuellement disponible en deux configurations : soit avec le Pro Extrudeur, un piston monté sur un engrenage à vis, soit avec l’Air Extrudeur qui nécessite un compresseur d’air (non fourni). Ce dernier peut être acheté séparément pour être rattaché à une imprimante 3D FDM de bureau, telle qu’une Flashforge, Ultimaker ou Prusa i3. La version Pro Extruder peut être contrôlée via un panneau de commande tandis que la version en kit se règle manuellement avec un pressostat.

Côté matériaux, CERAMBOT précise que tout matériau de type argile ayant une viscosité légèrement plus rigide que le dentifrice peut être extrudé par l’imprimante, même les hydrogels. Notons que dans tous les cas, les matériaux céramiques sont organiques et possèdent des propriétés spécifiques qui en font la base idéale pour de nombreux produits finis. Le matériau est présumé sans danger pour les aliments, biodégradable, résistant à la chaleur, mécaniquement résistant et écologique. Une alternative plus sûre à l’impression 3D avec des polymères et plastiques plus courants. 

cerambot

Vous pouvez pré-commander votre imprimante 3D céramique sur la plate-forme Kickstarter ICI. Un peu de patience toutefois car les livraisons ne sont pas prévues avant avril 2019.

Que pensez-vous de l’imprimante 3D CERAMBOT ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you