menu

Le studio de design Cellule place l’impression 3D au coeur de l’innovation scientifique

Publié le 3 janvier 2019 par Mélanie R.
cellule

Cellule est un studio de design basé au Royaume-Uni qui utilise les nouvelles technologies afin de mieux comprendre le secteur de la santé et de proposer un système de soins personnalisé et adapté à la réalité de chaque patient. Il a recours à l’impression 3D, notamment à la technologie de dépôt de matière fondue, pour concevoir des modèles de coeur très réalistes et uniques. L’objectif de Cellule est d’aider les médecins et les scientifiques à mieux comprendre la chirurgie cardiaque et l’évolution du coeur humain, de la naissance à l’âge adulte. Nous avons rencontré la fondatrice du studio, Salomé Bazin, afin d’en savoir plus sur la façon dont ils ont recours à la fabrication additive et leur vision du marché.

3DN : Pouvez-vous vous présenter et nous en dire plus sur Cellule?

Cellule est un studio de design créatif basé dans l’est de Londres, spécialisé dans l’innovation scientifique et la santé. Le studio a une approche assez conceptuelle du design et nous nous concentrons sur le façonnage du futur de la santé. Notre vision consiste à combiner le pouvoir du design dans toutes ses formes (produits, services, graphisme) avec la recherche scientifique et les nouvelles technologies afin de créer de meilleurs services et produits de santé, davantage tournés vers les personnes.

cellule

3DN : Comment utilisez-vous les nouvelles technologies dans votre travail?

L’innovation à travers la modélisation informatique permet de visualiser l’anatomie unique des individus. Nous pensons que l’imagerie digitale, la modélisation paramétrique et l’impression 3D ont un immense potentiel dans la création d’un système de santé personnalisable et unique pour chaque patient. Les nouvelles technologies offrent des opportunités fantastiques afin que chacun soit impliqué dans son propre système de santé et que chaque solution soit sur-mesure.

D’un point de vue du design, ce qui nous fascine c’est que l’impression 3D nous permet de recréer des formes du corps très réelles depuis des scans, ce qui veut donc dire que nous pouvons concevoir quelque chose qui soit encore plus proche du corps humain, d’une meilleure forme et ingénierie. Dans le cadre d’un projet antérieur mené avec la startup Disrupt Disability, nous avons conçu un fauteuil roulant avec un siège imprimé en 3D qui était entièrement adapté au corps de la personne handicapée et à sa blessure vertébrale.

cellule

3DN : Pouvez-vous nous en dire plus sur le projet Big Heart Data?

Big Heart Data explore le rôle de l’impression 3D et de la modélisation paramétrique dans la chirurgie cardiaque et leur potentiel pour créer un système de soins personnalisable et sur mesure pour chaque patient.

En exploitant les innovations récentes en matière d’imagerie et de modélisation, les chercheurs et les médecins peuvent désormais visualiser des simulations de modèles informatiques et conserver des modèles imprimés en 3D du cœur unique et individuel de leurs patients.

Les scientifiques informatiques développent des algorithmes et des modèles informatiques pour prédire et visualiser l’évolution du cœur de la naissance à l’âge adulte. Cette recherche s’inscrit dans la vision d’une cardiologie in silico personnalisée dans laquelle les ordinateurs aideront les cliniciens à établir le meilleur diagnostic et prendre les bonnes décisions en termes de traitement.

cellule

Ce projet spéculatif sera présenté exclusivement à la Science Gallery de Londres en février prochain. Avec Big Heart Data, nous voulons inviter les gens à saisir toute leur individualité et les dernières recherches en diagnostic cardiaque : l’objectif est d’ouvrir une discussion sur ce qu’il est possible et préférable pour le futur de la santé et de la chirurgie.

3DN : Quels sont les technologies 3D et matériaux que vous avez utilisés?

Pour Big Heart Data, nous avons porté notre attention sur l’impression 3D FDM de bureau étant donné l’accessibilité, la portabilité, la vitesse et l’efficacité en termes de coûts de cette technologie. Nous sommes davantage intéressés par un engagement du patient et du public ; nous pourrions imaginer réaliser une tournée avec ce système à travers le Royaume-Uni. Les cœurs sont imprimés en 3D à partir d’un plastique PLA biosourcé dérivé directement de la canne à sucre.

La technologie de modélisation 3D est basée sur une recherche en continue des scientifiques du Welcome Centre for Biomedical Engineering, qui s’est spécialisé dans la modélisation cardiaque informatique. Les modèles 3D sont extraits de scans de patients anonymes.

cellule

Cellule utilise des imprimantes 3D FDM

Nous avons noué un partenariat avec une startup appelée Batchworks qui a développé un processus FDM simplifié en termes de qualité et de vitesse, ce qui en fait un outil viable pour une production locale au Royaume-Uni.

3DN : Comment voyez-vous l’avenir de la fabrication additive dans le secteur du design? Et dans la médecine?

Nous pouvons déjà observer un changement dans le secteur du design grâce à l’implémentation de la fabrication additive. Elle permet de produire de petites séries de pièces personnalisées au lieu de produire de gros lots, et donc de proposer une fabrication à la demande. Nous espérons que l’impression 3D nous permettra de retourner vers une production locale.

En médecine, la traduction directe d’un scan médical à l’impression 3D permet d’obtenir des traitements et produits personnalisés et précis en termes d’anatomie, que ce soit dans la chirurgie ou la technologie d’assistance. D’un point de vue du design, nous pouvons créer des formes à partir de scans et d’anatomie personnelle et donc paradoxalement se rapprocher de la nature. Nous pouvons nous éloigner d’un modèle à taille unique.

cellule

 3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs?

Gardez l’humain au centre ! Nous sommes très contents de voir toutes les opportunité de ces technologies qui permettent aux personnes de tenir leur cœur dans leur main et donc d’être impliqués dans leur propre santé et la création d’un système de soins sur mesure. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur notre site internet ICI.

Que pensez-vous du travail de Cellule ? Quelle est la place de la fabrication additive dans l’innovation scientifique ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK