menu

Lutter contre le cancer grâce à la bio-impression

Publié le 10 janvier 2018 par Mélanie R.
cellink et cti

Le spécialiste suédois de la bio-impression, Cellink, s’est récemment associé à CTI Biotech, une jeune entreprise basée à Lyon qui se concentre sur la recherche en thérapie cellulaire via la production de tissus. Ensemble, ils souhaitent développer un traitement personnalisé plus efficace pour les personnes atteintes d’un cancer. Un partenariat qui laisse entendre que la bio-impression pourrait jouer un rôle important dans la lutte contre cette maladie qui a touché 14 millions de personnes dans le monde en 2012 selon l’OMS. Cellink et CTI Biotech pourraient-ils mieux l’appréhender et le traiter?

Cellink est une startup suédoise qui a développé des bio-imprimantes, la Inkredible et la Bio X, ainsi qu’une bio-encre imprimable en 3D qui faciliterait la survie et la croissance des cellules humaines. Elle serait aujourd’hui capable de bio-imprimer des oreilles et des nez pour mener à bien des tests cosmétiques et pharmaceutiques. La startup affirme qu’elle est actuellement en train de mener différentes expériences avec des cellules provenant d’organes comme le foie.

cellink et cti

Une des bio-imprimantes de Cellink

La bio-impression est un marché en plein boom dont la croissance annuelle devrait tourner autour de 36% jusqu’à 2022 selon une étude de P&S Research. Elle a déjà fait ses preuves sur le marché médical où elle intéresse de nombreux acteurs pour développer des organes fonctionnels. C’est aussi une méthode prisée pour mieux comprendre les différents types de cancer et trouver de nouvelles alternatives pour lutter contre la maladie.

Un partenariat entre Cellink et CTI Biotech

Selon le partenariat établi, Cellink aidera principalement CTI dans la production de répliques de tumeurs cancéreuses qui seront bio-imprimées en combinant une bio-encre et un échantillon de cellules cancéreuses de différents patients. L’objectif est d’être en mesure de traiter certains types de cancers et à long terme d’avancer vers un traitement plus efficace.

Le fondateur et CEO de Cellink, Erik Gatenholm, explique : “On sera capable de voir comment une tumeur grossit et comment elle pourrait réagir à différents traitements. C’est un modèle très pertinent et réaliste pour la recherche.” Une déclaration soutenue par Colin McGuckin, créateur de CTI Biotech, qui précise que ce partenariat devrait bénéficier au plus grand nombre et accélérer les travaux de recherche pour l’industrie de l’oncologie.

cellink et cti

Cellink et CTI souhaitent développer un traitement contre le cancer entièrement personnalisé, qui aurait été élaboré à partir des besoins du patient. Elles espèrent ainsi diminuer les effets secondaires liés à la chimiothérapie. La bio-impression pourrait alors devenir une nouvelle forme de médecine sur-mesure, plus adaptée à chaque patient et Cellink devrait avoir sa carte à jouer sur ce marché. Elle connait en effet une croissance élevée depuis sa création en 2016 et commercialise aujourd’hui ses imprimantes 3D et ses bio-encres à plus de 40 pays dans le monde mais aussi à des universités et institutions de recherche. 

Retrouvez plus d’informations sur ce partenariat sur le site officiel de Cellink ou dans la vidéo ci-dessous:

La solution de bio-impression de Cellink et CTI Biotech peut-elle aider à mieux lutter contre le cancer? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you