menu

CFAM, une imprimante 3D grand format pour la construction navale

Publié le 11 janvier 2018 par Mélanie R.
CEAD

CEAD est une entreprise hollandaise qui a mis au point une imprimante 3D grand format qui serait capable d’imprimer des pièces de 4 x 2 x 1,5 mètres à base de fibre composite, idéale pour la construction navale. Ces fibres seraient intégrées pendant l’impression même, renforçant alors la solidité des pièces imprimées.

La fabrication additive marque le secteur maritime de bien des façons. Récemment, on vous parlait de l’homologation de la première hélice de bateau imprimée en 3D par le RAMLAB. On pense également aux voiliers de Livrea Yacht qui entend bien faire naviguer ses bateaux d’ici quelques mois. Alors quand on a entendu parler de cette imprimante 3D grand format qui serait capable de créer des pièces pour la construction navale, on a voulu en savoir plus!

CEAD

L’équipe de CEAD

CEAD mise sur l’impression grand format

CEAD a été fondée en 2014 par deux des quatre co-fondateurs de Leapfrog, à l’origine de la gamme d’imprimantes 3D FDM Creatr mais aussi de machines plus professionnelles comme la Xeed. Maarten Logtenberg et Lucas Janssen souhaitaient en effet se concentrer sur la fabrication additive industrielle et plus particulièrement sur la construction navale. On peut donc espérer que cette nouvelle machine grand format s’appuiera sur l’expertise déjà développée par ses fabricants et présentera des résultats prometteurs.

Leur imprimante, la CFAM pour Continous Fibre Additive Manufacturing, offrirait un volume d’impression de 4 x 2 x 1,5 mètres et une vitesse de fabrication moyenne de 15 kg par heure. L’entreprise affirme qu’elle a réussi à développer un extrudeur capable d’atteindre une vitesse de 25 kg de matériaux extrudés par heure. Elle imprimerait à partir de granulés plastiques ABS et PLA mais aussi avec des matériaux plus techniques comme le PEEK, PP ou PET. La technologie développée fonctionnerait un peu comme celle de Markforged dans le sens où elle permettrait d’ajouter des fibres de carbone pendant l’impression pour renforcer les pièces créées.

CEAD

Le premier prototype devrait être prêt en milieu d’année et a déjà trouvé son premier client, Poly Products, une entreprise hollandaise spécialisée dans le secteur maritime. Elle utilisera l’imprimante pour créer de grandes pièces, sans utiliser ni moules ni outils, suffisamment solides grâce à cette fibre intégrée en cours d’impression.

Retrouvez plus d’informations sur le site officiel de l’entreprise ou dans la vidéo ci-dessous :

Cette imprimante 3D peut-elle bouleverser le secteur de la construction navale? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you