menu

CAPS ME présente un rechargeur de capsules à café imprimé en 3D

Publié le 13 novembre 2020 par Mélanie R.
caps me

Nos étudiants français ont du talent ! Thibault et Jean, tous les deux en école d’ingénieur, ont fondé CAPS ME, une marque derrière laquelle se cache un nouveau produit pour réduire le nombre de capsules de café jetées, souvent non recyclées : baptisé Capsulette, c’est un rechargeur de capsules made in France dont la base a été imprimée en 3D ! Le principe est assez simple : remplissez le réservoir de café moulu, placez la capsule vide en bas du réservoir, fermez, twistez, mélangez et obtenez votre capsule parfaitement dosée et tassée. Une fois le café prêt, vous pouvez réutiliser votre capsule autant de fois que vous le souhaitez. CAPS ME propose ainsi un produit qui réduit notre empreinte écologique et favorise la fabrication française. Elle a notamment travaillé avec le fabricant de matériaux Kimya qui assurera la production finale des premières bases de la fameuse Capsulette. Une campagne de financement participatif a été lancée avec un objectif de livraison prévue pour février prochain.

L’arrivée des machines à café type Nespresso a largement impacté notre façon de consommer le café ; c’est une solution simple, rapide et efficace adoptée par des millions de personnes dans le monde. Le problème souvent ignoré est l’impact écologique d’un tel mode de consommation : les capsules sont en aluminium et affichent un taux de recyclabilité très bas. Chaque année, des milliards sont jetées sans réelle solution pour favoriser leur recyclage. On observe toutefois ces dernières années des initatives qui visent à réduire ce nombre alarmant – ce n’est sûrement pas la première fois que vous entendez parler de capsule rechargeable, à remplir avec du café moulu. Afin d’encourager un maximum de personnes à adopter cette alternative, Thibault Louvet et Jean de Boisredon ont imaginé un système pour remplir en quelques secondes cette capsule rechargeable : vous n’avez plus d’excuses pour passer à cette solution plus écologique, moins chère et agréable en bouche. 

Le rechargeur de CAPS ME s’appelle la Capsulette : la base a été imprimée en 3D

Le processus de création de CAPS ME

C’est pendant le confinement du printemps que nos deux étudiants se sont lancés dans l’aventure, convaincus qu’il y avait quelque chose à faire pour réduire l’impact environnemental de ces capsules à café. Ils se sont rapidement tournés vers l’impression 3D pour imaginer différents prototypes – 80 pour être exact. A partir d’imprimantes 3D de bureau low-cost, ils ont testé plusieurs itérations avant de trouver le bon design. Jean de Boisredon précise : “Nous n’avions pas spécialement de compétences particulières en design, nous avons vraiment testé et appris sur le tas. L’impression 3D est vraiment idéale pour cela, on peut se permettre d’essayer, encore et encore.” Ils se sont rapprochés de la marque française Kimya qui les a conseillés dans le choix du matériau d’impression : c’est un PETG qui est utilisé pour fabriquer la base de la Capsulette. C’est un thermoplastique réputé pour sa résistance dans le temps, qui ne perd pas sa couleur, et qui est compatible avec un contact alimentaire. Il est souvent dit d’ailleurs qu’il combine la simplicité d’impression du PLA et la résistance de l’ABS

Le rechargeur est donc composé d’une partie métallique qui correspond à la boîte de conservation du café sur laquelle les deux étudiants ont fixé la base imprimée en 3D. Il vous faudra également vous munir d’opercules, idéalement compostables, à placer sur la capsule une fois pleine et bien sûr d’une capsule rechargeable. Pour l’instant, CAPS ME prévoit la production de 1 000 à 2 000 bases, production qui sera totalement prise en charge par Kimya, sur des machines Prusa. Il faut compter entre 6 et 8 heures d’impression pour la base, chacune mesurant entre 4 et 5 cm de hauteur. 

CAPS ME a donc lancé sa campagne de financement participatif pour assurer la production de ses premiers rechargeurs de capsules. Les premiers packs contiennent la Capsulette, 4 capsules réutilisables, 250 grammes de café et 100 opercules compostables, le tout à 59€. De quoi faire une cinquantaine de cafés environ, permettant d’économiser 292€ par an si on prend une moyenne de 4 capsules consommées par foyer. Vous pouvez dores et déjà choisir votre pack en participant à la campagne ICI. La jeune marque annonce qu’elle proposera dans un deuxième temps des capsules rechargeables à la vente ainsi que des opercules compostables. Qu’attendez-vous pour faire un café plus écolo ?

Que pensez-vous de la Capsulette lancée par CAPS ME ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK