menu

Canyon imagine un VTT plus durable grâce à l’impression 3D

Publié le 3 mai 2022 par Mélanie W.
canyon

A l’occasion du London Bike Show qui a eu lieu du 21 au 23 avril dernier, l’entreprise Canyon a présenté pour la première fois son prototype de vélo imprimé en 3D. Il s’agit plus précisément d’un cadre conçu sur une machine de fusion laser, un composant imprimé en 3 parties. L’objectif principal de ce projet était de créer un vélo plus respectueux de l’environnement : en ayant recours à la fabrication additive, Canyon adopte une approche plus durable qui vient minimiser la quantité de matériaux nécessaires, mais aussi qui promeut une production locale. 

C’est le magazine allemand BIKE qui a lancé le projet “Ride Green”, visant à répondre à la question suivante : Pouvons-nous construire un vélo durable ? C’est finalement l’entreprise Canyon qui a proposé une méthode de conception intéressante à savoir la fabrication additive. Son prototype de vélo rejoint les nombreuses initiatives que nous avons vues se développer au cours de ces derniers mois : les fabricants de vélos et d’équipements misent sur les technologies 3D pour offrir des solutions sur-mesure, performantes et, dans certains cas, plus durables.

Le cadre du vélo a été imprimé en 3D (crédits photo : Wolfgang Watzke)

Canyon imprime en 3D le cadre de son vélo

L’entreprise Canyon a donc choisi la fabrication additive pour concevoir le cadre avec une structure lattice, permettant de réduire au maximum la quantité de matériaux tout en misant sur des performances élevées. Après une analyse du marché, elle s’est tournée vers la fusion laser sur lit de poudre et a opté pour de l’aluminium recyclé. C’est le service d’impression Materialise qui s’est chargée de l’impression même. Le cadre a été divisé en trois pièces et chacune a nécessité 6 heures d’impression. Le poids du cadre et de la fourche est de deux kilos seulement selon Canyon.

Plusieurs marques ont ensuite participé au projet en fournissant les autres composants ; chacun a été fabriqué avec un matériau recyclable, toujours dans l’objectif de respecter une production plus respectueuse de notre environnement. Pour l’instant, il n’est pas question pour Canyon de commercialiser ce VTT mais il est intéressant de voir comment les marques explorent de nouvelles méthodes de conception.

Crédits photo : Wolfgang Watzke

Que pensez-vous du recours à la fabrication additive dans la fabrication de vélos performants ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits photo de couverture : Wolfgang Watzke

Les 2 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Jack Teste-Sert dit :

    Merci ! En effet, très intéressant pour des prototypes voulus légers et résistants ! Où en trouve-ton des utilisateurs fabricants utilisant ce procédé dans le centre de la France, tel que vers Saint-Etienne ?

    1. Benoit dit :

      Bonjour Jack, à Clermont est implantée l’entreprise AddUp, qui fabrique et vend des machines d’impression 3D métal, ainsi que des pièces sur demande des clients. Si vous avez un besoin, vous pouvez nous contacter via l’onglet Contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks