menu

Bugatti Bolide, un véhicule sportif rapide et léger grâce à l’impression 3D

Publié le 25 janvier 2021 par Mélanie R.
bugatti bolide

Le constructeur automobile français Bugatti a sans doute imaginé son véhicule le plus léger, rapide et agressif de sa gamme : baptisée Bolide, cette voiture sportive est un condensé de nouvelles technologies, misant notamment sur la fabrication additive pour réduire le poids de ses composants. Elle pèserait en effet 1 240 kilos contre les 1 996 kilos de son modèle phare Chiron, tout en atteignant un rapport poids/puissance de 0,67 kg par PS. Pour l’instant, l’hypercar ne serait qu’une étude expérimentale mais pourrait bien dépasser le stade de projet en démontrant tous les avantages de la fabrication additive automobile.

En janvier 2018, la marque française révélait un premier étrier de frein imprimé en 3D métal, en titane plus précisément. Cette première dans le secteur de l’automobile avait permis de réduire le poids total de la pièce de 2 kilos, soit une baisse de 40%. Un an plus tard, Bugatti renouvelle sa confiance dans les technologies d’impression 3D en misant sur le procédé de SLM Solutions pour construire un support d’aileron mais aussi un support de moteur. Henrik Hoppe, étudiant en doctorat chez Bugatti, explique : « Grâce au processus connu sous le nom de fusion sélective laser, communément appelé impression 3D, il est possible de produire de nouveaux composants creux et ultra complexes, rigidifiés de l’intérieur, qui sont très légers tout en étant extrêmement rigides et résistants. Nous utilisons ces avantages pour un nombre croissant de composants dans nos voitures hyper sportives. »

Une des pièces imprimées en 3D de la Bugatti Bolide (crédits photo : Bugatti)

Bugatti Bolide, un condensé de nouvelles technologies

C’est fort de cette expérience en fabrication additive que Bugatti a imaginé ce nouveau véhicule de sport ; il intègre en effet de nombreuses pièces imprimées en 3D, l’objectif final étant de réduire son poids tout en conservant une rigidité élevée. Si on se penche sur les composants conçus additivement, on peut citer des tiges de poussée de 100 grammes seulement ; celles-ci sont dotées d’un arc de support interne qui leur offre suffisamment de force pour supporter des charges allant jusqu’à 3,5 tonnes. Il semblerait que des méthodes d’optimisation topologique aient été utilisées afin d’obtenir une structure qui puisse supporter des pressions principalement concentrées au centre de la pièce.

Autre pièce imprimée en 3D sur la Bugatti Bolide : un support de montage pour l’aile avant. Imprimé en titane, celui-ci ne pèserait que 600 grammes, avec une épaisseur de paroi intérieure de 0,7 mm. Selon le constructeur, il pourrait supporter une force aérodynamique de 800 kilos ! Si on reste sur les ailes du véhicule justement, celle à l’arrière serait reliée à l’ailette centrale en fibre de carbone par un autre composant en titane imprimé en 3D. Cet élément de jointure ferait 325 grammes seulement. Enfin, on peut citer les compresseurs radiaux montés sur les roues qui refroidissent les freins tout en réduisant la portance à des vitesses plus élevées. Ils seraient fabriqué avec une cuvette imprimée en 3D titane d’une épaisseur de 0,48 millimètres.

La fabrication additive permet au constructeur de réduire le poids total de son véhicule (crédits photo : Bugatti)

Frank Götzke, responsable des nouvelles technologies chez Bugatti, explique : « En tant que véhicule expérimental sous la forme d’une voiture de course, la Bugatti Bolide est une démonstration de toute l’expertise technologique de Bugatti. Les amateurs de la marque trouveront également ces technologies de pointe dans d’autres véhicules à l’avenir. Ce sont les nombreux atouts technologiques de la Bugatti Bolide qui la rendent si particulière. C’est ce que nous continuons à développer et à travailler, car Bugatti se distingue par ses innovations impressionnantes depuis plus de 100 ans – et continuera à le faire à l’avenir. » Il semblerait donc que le constructeur n’ait pas fini de nous surprendre ! En tout cas, vous pouvez retrouver davantage d’informations ICI.

Que pensez-vous de l’utilisation de la fabrication additive dans la conception de la Bugatti Bolide ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you