menu

BOFA, des extracteurs d’air compatibles avec toutes les technologies d’impression 3D

Publié le 21 février 2022 par Elliot S.
BOFA

Que ce soit en impression FDM, SLA, DLP, MJF, SLS ou autre, des particules fines sont émises lors du processus de fabrication additive. Des études menées par l’institut technologique de Géorgie et Fraunhofer WKI ont ainsi démontré que plus de 200 types de Composés Organiques Volatiles (COV) et de Particules Ultra-Fines (PUF) pouvaient être émis lors de l’impression de polymères standards tels que le PLA, le PETG ou l’ABS. Ces particules fines ou COV peuvent provoquer des odeurs désagréables et potentiellement nuire à la santé en l’absence d’une ventilation adéquate.

Afin de prémunir les risques liés aux particules émises et protéger les utilisateurs et opérateurs d’imprimantes 3D, l’entreprise spécialisée en extraction d’air BOFA a développé une solution de protection adaptée : elle a ainsi imaginé PrintPRO, une gamme de systèmes d’épuration d’air, spécialement conçue pour l’impression 3D. Commercialisée en France par le distributeur français Atome3D, cette gamme a pour but d’assurer un environnement de travail sain.

Les caractéristiques des extracteurs BOFA

La gamme développée par BOFA inclut 4 machines adaptées à tous types d’imprimantes 3D et comprend les PrintPRO 1, 2, 3 et 4, commercialisées respectivement au prix de 390€ HT, 649,90€ HT, 729,90€ HT et 1 490,90€ HT. Les principales différences entre ces machines sont la puissance d’extraction, le volume et le niveau de filtration.

Tous les extracteurs de la gamme ont deux niveaux de filtration. Le premier est un filtre Hepa qui filtre 99.97 % des particules de 0.3 micron et élimine les particules nocives ; le second est un filtre au charbon actif capturant les odeurs, gaz et nanoparticules.

Le système PrintoPRO de BOFA purifie l’air à l’aide de filtres inter-changeables

Pour filtrer de manière optimale, le charbon actif a besoin de capturer l’air assez longtemps afin de le purifier. De manière à assurer un temps suffisant de circulation de l’air, BOFA a mis au point un système de réseau similaire à un labyrinthe pour ralentir le flux d’air dans le filtre au charbon actif. Afin d’assurer une filtration durable, BOFA a équipé les extracteurs PrintPRO de capteurs contrôlant l’efficacité et la durée de vie des filtres.

Contrairement au PrintPRO 1, les modèles PrintPRO 2, 3 et 4 possèdent un préfiltre qui élimine 95 % des particules de 1 micron et 80 % des particules de 0.2 micron. Ce préfiltre permet notamment de prolonger la durée de vie des filtres HEPA et chimiques.

Les extracteurs PrintPRO peuvent être utilisés pour filtrer l’air et le rejeter dans la pièce de travail ou à l’extérieur mais aussi pour faire recirculer l’air dans une enceinte d’impression. La recirculation permet notamment d’éviter une variation de température dans un environnement d’impression fermé. Étant donné que certains matériaux requièrent une température stable et élevée, ce système permet de filtrer et purifier l’air dans l’enceinte d’impression de la machine tout en maintenant la température du milieu.

Parmi les accessoires livrés avec les extracteurs, on retrouve notamment un tuyau d’aspiration et un tuyau d’expiration. Afin de s’adapter aisément à tous types de machines en diffusion ou en recirculation, des modèles 3D sont également disponibles en téléchargement. Pour en savoir plus sur la gamme des extracteurs BOFA PrintPRO, rendez-vous sur le site du revendeur français Atome3D.

Que pensez-vous de ces extracteurs d’air ? N’hésitez pas à nous dire ce que vous pensez dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks