menu

Le Bluesint PA12, le nouveau polymère recyclable à 100%

Publié le 18 mars 2021 par Philippe G.
BluesintPA12

Comme chaque année, le 18 mars est la journée mondiale du recyclage. Une journée destinée à sensibiliser les habitants de la planète aux enjeux liés au recyclage. L’occasion pour nous d’évoquer la dernière machine de Sindoh, le fabricant sud-coréen d’imprimantes 3D. L’entreprise a récemment présenté la Sindoh S100, la première imprimante 3D SLS capable d’utiliser le matériau Bluesint PA12 de Materialise. Dévoilé durant le mois de novembre 2020, le Bluesint PA12 est un matériau permettant d’imprimer avec une poudre recyclée à 100%. Une innovation en faveur de l’écologie, qui répond aux problèmes liés à la réutilisation du plastique et qui réduit donc drastiquement les déchets produits lors des processus d’impression 3D.

Vous l’aurez compris, ce nouveau polymère offre de nouvelles perspectives écologiques au secteur de la fabrication additive. C’est en tout cas la volonté de Materialise et de son PDG Fried Vancraen, qui espèrent pouvoir tendre vers une production plus “verte” avec son dernier matériau. “Bluesint PA12 représente une étape majeure pour rendre l’impression 3D plus durable. L’introduction de l’imprimante Sindoh S100, la première à prendre en charge Bluesint PA12, nous aidera à donner à nos clients les moyens de faire le choix de la durabilité” explique le président de l’entreprise belge. Et Materialise n’est pas la seule entreprise à vouloir rendre l’impression 3D plus écologique. En effet, ce polymère recyclable à 100% fait écho au dernier filament de Polymaker, le Polyterra. Cependant, à l’heure actuelle, seule la Sindoh 100 est capable de prendre en charge le Bluesint PA12. 

La Sindoh 100, la dernière imprimante du fabricant coréen (crédits photo : Sindoh)

Les caractéristiques de la Sindoh 100

Avec cinq machines commandées au fabricant coréen, Materialise est la première entreprise à acquérir la Sindoh 100.  Avec un volume d’impression de 510 x 510 x 500 mm, la machine dispose de deux lasers, l’un pour fritter une nouvelle couche, et l’autre pour maintenir la couche précédente à une certaine température. Et en ce qui concerne les matériaux, l’imprimante 3D ne s’arrête pas au Bluesint PA12. Grâce à sa température de traitement allant jusqu’à 200℃ , la Sindoh 100 est capable de traiter une large gamme de matériaux, tels que le PA12 d’Evonik, l’Ultrasint PA11 de BASF, le TPU et le PP.

Le président de Sindoh, Suk-Hyung Woo, ajoute : « La Sindoh S100 présente à la fois des valeurs de performance et des valeurs économiques grâce à son grand volume de construction et à un taux de recyclage de la poudre inégalé. » Avant de conclure : « Ce nouveau produit démontre également l’excellente synergie entre Materialise Software et les 60 ans d’expérience de Sindoh dans la fabrication de matériel. Combinant les dernières technologies des deux entreprises, il permet une réduction significative des coûts de production ainsi que d’excellentes performances d’impression.« 

Que pensez-vous du matériau Bluesint PA12 de Materialise ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you