menu

Le français BeAM lève 1,6M€ pour accélérer sa croissance

Publié le 24 octobre 2017 par Mélanie R.
beam

La startup française spécialisée dans la fabrication additive métal, BeAM, a réalisé une levée de fonds de 1,6 millions d’euros auprès de ses 13 actionnaires privés. Un investissement qui devrait permettre au français de continuer sa croissance et l’expansion de sa technologie CLAD.

Fondé en 2012, BeAM est un fabricant d’imprimantes 3D, à l’origine du procédé de déposition métallique par laser (LMD) qui utilise un faisceau laser et une buse brevetée nommée Construction Laser Additive Directe (CLAD) pour solidifier la poudre de métal. On retrouve cette technologie sur ses imprimantes 3D comme la Magic ou encore la Mobile. Elle permet en effet de construire directement sur une pièce, venant ainsi bouleverser la façon dont certains objets sont recyclés et réparés. Une technologie majoritairement utilisée dans le secteur aérospatial dans lequel la réparation de certaines pièces coûte cher. Safran a d’ailleurs été un des premiers partenaires de la startup française.

beam

Le procédé développé par BeAM

BeAM accélère sa croissance et renforce son capital

L’investissement récent vient s’ajouter au capital existant qui s’élève désormais à 8 millions d’euros. La startup alsacienne poursuit donc sa croissance et son ascension sur le marché de la fabrication additive métal. Elle devrait atteindre un chiffre d’affaires de 7,3 millions d’euros d’ici la fin de l’année, soit six fois plus qu’en 2015. Une croissance qui peut s’expliquer en partie par la montée en puissance de la fabrication additive métal, avec de plus en plus d’entreprises qui l’intègrent dans leur ligne de production et de nombreux acteurs qui se lancent sur ce marché comme Desktop Metal ou encore Markforged.

Vincent Gillet, Directeur Général de BeAM depuis septembre dernier explique “La vraie question est de choisir le bon partenaire dans un environnement où tout le monde se cherche, que ce soit des fabricants de matériel, des vendeurs de machines ou des clients qui intègrent ces technologies dans leurs processus de fabrication.” Il souhaite augmenter la présence de BeAM à l’international, renforcer les partenariats existants et en contracter de nouveaux. 

beam

L’imprimante 3D Magic

Pour avoir plus d’informations sur la technologie développée par la startup ou sur ses imprimantes 3D, rendez-vous sur son site officiel.

BeAM peut-il révolutionner la fabrication additive métal? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you