menu

La bataille des brevets sur l’impression 3D ne fait que commencer…

Publié le 26 novembre 2013 par Alex M.

Le UK Intellectual Property Office (IPO), une sorte d’INPI à l’anglaise, a récemment publié une analyse détaillée sur les brevets liés au domaine de l’impression 3D. Les équipes du IPO ont dévoilé ce rapport intitulé « 3D Printing : a patent overview », permettant d’obtenir un point de vue unique sur les innovations à venir, les pays les plus prolifiques et les sociétés les plus dynamiques sur le sujet.

Ils ont analysé plus de 9 000 brevets, datant de 1980 à 2013 et ont notamment découvert que les dépôts de brevets ont explosé depuis 2000, avec un pic atteint en 2012.

Evolution du nombre de dépôt de brevet vs. les brevets accordés

Evolution du nombre de dépôts de brevet vs. les brevets accordés

On y apprend également que la plupart des sociétés à l’origine des brevets sont basés aux US, ou alors que les inventeurs qui sont installés en dehors des US ont tout de même choisi d’y déposer leur brevet. Le Japon se place en deuxième position alors que la France n’apparaît tout simplement pas dans le top 10.

article_ipo2

Nombres de brevets déposés par pays

Le rapport met en avant des acteurs bien connus du monde de la fabrication additive tels que Stratasys ou ZCorp, mais on y découvre également des sociétés tels que NEC, Boeing ou Fujitsu. Cette dernière étant la société ayant déposée le plus de brevets sur la période concernée mais majoritairement sur la période 1980-1995. La durée maximale d’un brevet étant de 20 ans, Fujitsu pourrait bien perdre ses brevets d’ici peu de temps.

De plus, malgré leur leadership sur le marché, on observe que des sociétés comme 3D Systems (créé en 1986) et Stratasys (créé en 1989) ont déposé la majorité de leurs brevets assez récemment. Les deux géants américains de l’impression 3D sont les deux acteurs les plus actifs sur les 5 dernières années et pourraient bien accélérer la cadence.

article_ipo3

Finalement, les principaux domaines d’applications qui ressortent du rapport regroupent la santé (dont les prothèses osseuses, les implants dentaires ou les équipements médicaux), mais aussi les circuits imprimés ou les électrodes. Les biotechnologies sont un domaine de choix pour l’impression 3D notamment par sa capacité à réaliser des prothèses sur mesures, économiques et plus rapidement en comparaison aux techniques traditionnelles.

article_ipo4

Les principaux domaines d’applications des brevets déposés

Le rapport complet est disponible gratuitement ICI.

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook et    [follow id= »3Dnatives » ]

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you