menu

Du mobilier urbain imprimé en 3D avec des déchets plastiques

Publié le 20 novembre 2017 par Mélanie R.
banc imprimé en 3D

A Amsterdam, il est désormais possible de retrouver des bancs imprimés en 3D à partir de déchets plastiques : une initiative qui fait partie du projet Print Your City! qui a pour objectif de transformer le plastique en mobilier urbain et ainsi réduire le taux de déchets annuel. 

Les amstellodamois produisent chacun 23 kg de déchets plastiques par an, un chiffre alarmant pour l’environnement. Pour pallier ce problème, un studio de design basé à Rotterdam, The New Raw, a décidé d’utiliser ces déchets comme matériau d’impression afin de créer des bancs pour la capitale hollandaise. Le co-fondateur du studio, Panos Sakkas déclare “Les emballages plastiques sont partout et possèdent un défaut de conception important: ils ont été conçus pour durer éternellement alors qu’ils ne sont utilisés que quelques secondes seulement puis jetés très facilement. Cela suit un processus de production linéaire, de l’utilisation à l’élimination. Nous voulons transformer ce processus linéaire en une boucle que nous pourrions fermer afin de créer de nouveaux produits à partir de déchets.”

banc imprimé en 3D

The New Raw s’inscrit dans un projet d’économie circulaire dans lequel l’impression 3D permettrait de fabriquer des objets respectueux de l’environnement. Quelques entreprises se sont déjà lancées dans cette aventure, comme Armor 3D qui a conçu un filament recyclé et recyclable ou encore Emerging Objects qui réutilise les pneus pour créer un nouveau matériau d’impression 3D.

Cette fois-ci, ce sont des bancs qui ont été fabriqués: chacun pèse 50 kilos, mesure 150 cm de long et 80 cm de large et peut accueillir jusqu’à 4 personnes. Sa forme arrondie lui permet de basculer, impliquant alors de trouver un équilibre pour les personnes qui s’y assoient ; l’idée première était de susciter des interactions dans les espaces publics.

banc imprimé en 3D

C’est l’imprimante d’Aectual qui a été utilisée pour créer ces bancs, la machine à l’origine des sols imprimés en 3D personnalisables. Elle imprime à partir de granulés plastiques qui proviennent des déchets de la ville, déchets qui ont été broyés, lavés et traités chimiquement pour permettre leur extrusion. Chaque banc est personnalisable dans sa forme et dans sa taille ; on peut même y rajouter un message ou un logo. La ville espère ainsi que ses habitants trieront davantage leurs déchets et deviendront des citoyens plus respectueux de l’environnement. Retrouvez toute l’histoire du banc imprimé en 3D dans la vidéo ci-dessous : 

Ce premier banc imprimé en 3D peut-il permettre de réduire les déchets plastiques? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you