menu

Bambu Lab, une innovation pour l’impression 3D FDM ou une énième machine sur le marché?

Publié le 8 juin 2022 par Mélanie W.
bambu lab

Depuis les débuts de l’impression 3D FDM de bureau et l’émergence du projet Reprap, de nombreuses imprimantes 3D différentes ont vu le jour, et le marché est désormais très vaste. Aujourd’hui, nous voulions vous présenter une autre addition intéressante qui vise à établir un nouveau standard dans l’impression 3D FDM de bureau : la toute nouvelle Bambu Lab X1. Cette gamme d’imprimantes 3D FDM est officiellement arrivée sur le marché il y a quelques jours à peine. Le fabricant chinois en a profité pour lancer une  campagne Kickstarter qui durera tout le mois de juin.

Pour ceux qui n’en auraient pas entendu parler, Bambu Lab se décrit comme une « entreprise technologique grand public spécialisée dans les imprimantes 3D de bureau« . Basée à la fois en Chine et à Austin, au Texas, l’entreprise espère construire des imprimantes de pointe pour briser les barrières entre les mondes physique et numérique. La X1 est leur premier lancement. Avant d’aller plus loin, notez que ce produit est actuellement financé par une campagne Kickstarter qui ne garantit pas la livraison d’un produit final, il dépend entièrement de l’argent gagné. Sachez en tout cas que l’objectif de la campagne – de 10 000 dollars de Hong Kong – est largement atteint puisqu’il s’élève à plus de 4,7 millions !

La X1 est le premier lancement de Bambu Lab (crédits photo : Bambu Lab)

Une communication via Kickstarter

Historiquement, de nombreuses marques d’imprimantes 3D sont nées de campagnes Kickstarter et des exemples tels que Formlabs ont certainement ouvert la voie. Même si les campagnes Kickstarter sont généralement utilisées pour financer des idées et donner vie à des projets qui n’ont atteint que le stade du prototypage, la plateforme est de plus en plus utilisée différemment aujourd’hui. Des marques comme Creality utilisent désormais l’outil davantage comme une plateforme de marketing, comme nous l’avons vu avec le lancement de la CR-30. Cela signifie que certaines marques lancent des campagnes pour des produits qui ont déjà été financés, développés et qui sont maintenant presque prêts à être envoyés.

Dans notre cas, la R&D de la Bambu Lab X1 a commencé en 2020 et a nécessité le travail d’une centaine d’ingénieurs, sept itérations et plus de 750 prototypes. Maintenant que la série X1 est développée, la campagne Kickstarter est assez courte puisqu’elle ne durera que le mois de juin et l’expédition devrait avoir lieu juste après, en juillet. Mais alors, pourquoi cette nouvelle machine fait-elle autant de bruit ? Qu’a-t-elle de particulier ?

Bambulab X1 Kickstarter campaign

Quelques jours seulement après son lancement, la campagne Kickstarter a déjà largement atteint son objectif

Bambu Lab espère révolutionner l’impression 3D FDM de bureau

Au vu du site officiel et de la campagne Kickstarter, la série X1 de Bambu Lab promet de révolutionner l’impression 3D FDM de bureau en offrant un certain nombre de caractéristiques intéressantes. Celles-ci incluent une grande compatibilité de matériaux, l’impression multi-matériaux avec leur Automatic Material System, un châssis robuste et une expérience utilisateur ajustée tout en maintenant un prix attractif. L’Automatic Material System est particulièrement intéressant car il permet l’utilisation de quatre filaments différents. De plus, Bambu Lab prévoit de lancer prochainement un hub qui permettrait de combiner quatre de ces systèmes pour imprimer avec jusqu’à 16 matériaux.

La principale innovation des imprimantes Bambu Lab réside toutefois dans le calibrage assisté par ordinateur. Son objectif est d’assurer un calibrage parfait pour obtenir une impression fiable de premier ordre. Grâce à un capteur de force, l’imprimante peut compenser la mise à niveau du plateau en assurant une hauteur Z parfaite et un calibrage du flux grâce à un Lidar. Les imprimantes 3D Bambu Lab sont également équipées d’une caméra capable de détecter les échecs d’impression.

Enfin, les imprimantes sont équipées d’un accéléromètre, ce qui leur permet de compenser activement les vibrations. L’imprimante serait donc capable d’accélérer et d’imprimer plus rapidement tout en éliminant les problèmes de ghosting et de ringing (artefacts causés par le changement soudain de direction de la tête d’impression) car la fréquence des vibrations causées par les accélérations et décélérations rapides est analysée par l’imprimante grâce à l’accéléromètre et compensée par un algorithme. Les imprimantes 3D X1 sont dotées d’un écran tactile et d’une application mobile qui permettent à l’utilisateur de connaître en permanence l’état de l’imprimante et d’être averti en cas de problème ou de panne.

Bambu Lab X1 sensors

The Bambu Lab X1 uses sensors and advanced algorithms to ensure that the printer is well calibrated (photo credits: Bambu Lab)

Optimisation de la vitesse

Comme nous l’avons mentionné précédemment, les imprimantes 3D Bambu Lab utilisent un algorithme de compensation active des vibrations pour leur permettre d’imprimer plus rapidement, mais le fabricant ne s’est pas arrêté là. Les imprimantes X1 sont conçues pour atteindre une vitesse élevée. Pour ce faire, elles utilisent des rails en carbone ultra légers pour l’axe X, un réchauffeur en céramique haute performance de 40W pour faire fondre le filament de manière constante, un puissant ventilateur de refroidissement des pièces de 12W et un châssis robuste.

Globalement, la série X1 de Bambu Lab semble être un projet intéressant et innovant. Même si nous avons déjà vu la plupart des caractéristiques qu’elle met en avant dans les imprimantes 3D Voron, c’est la première fois que nous les voyons réellement mises en œuvre dans une imprimante 3D plug&play disponible dans le commerce à partir de 745 euros environ. Espérons que le rêve de Bambu Lab de rendre l’impression 3D FDM plus passionnante et plus accessible grâce à un processus d’impression plus facile et plus rapide fera émerger d’autres idées. Vous pouvez en apprendre davantage à ce sujet ICI.

Que pensez-vous de cette nouvelle machine FDM ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Cover Photo Credits: Bambu Lab

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Arty Chow dit :

    🥱 On a déjà ça avec Klipper depuis un bail. Input shaper, ERCF, etc etc. Les Voron et RatRig sont les plus connues, ainsi que les VzBot et autres. Même les cartésiennes directes rivalisent sans souci avec ça.
    C’est du réchauffé, IMHO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks