menu

Startup 3D du mois: Aspect Biosystems bio-imprime des tissus humains

Publié le 12 septembre 2017 par Mélanie R.
aspect biosystems

Notre startup 3D du mois est Aspect Biosystems, un spécialiste canadien de la bio-impression. Elle a développé une technologie unique qui permet de créer des tissus humains personnalisés, destinés à différentes applications comme le développement de médicaments, la médecine régénératrice, la compréhension des maladies, etc. A l’intersection entre biologie, médecine et ingénierie, Aspect Biosystems souhaite révolutionner la bio-impression, une branche de la fabrication additive qui pourrait déjà devenir le futur de la médecine. Nous avons rencontré Sam Wadsworth, co-fondateur et Chief Scientific Officer, pour en savoir plus sur cette startup ambitieuse.

3DN : Pouvez-vous nous présenter Aspect Biosystems?

Aspect Biosystems a commencé en tant qu’entreprise dérivée de l’Université British Columbia à Vancouver au Canada. Créée en 2013 par 4 chercheurs académiques, la technologie d’Aspect est fondée sur plus de 10 ans de recherche et de développement et s’appuie sur des collaborations interdisciplinaires entre groupes de recherche médicale et d’ingénierie.

Sam Wadsworth

3DN: Aspect Biosystems a développé une nouvelle technologie de bio-impression, Lab-on-a-Printer. Pouvez-vous nous en dire plus?

Aspect a utilisé différents concepts de l’impression 3D, des laboratoires sur puce et de la CAO pour créer une des technologies de bio-impression les plus avancées à date. La plateforme Lab-on-a-Printer d’Aspects est une toute nouvelle façon de bio-imprimer, conçue spécifiquement pour fabriquer sur mesure des tissus humains physiologiquement complexes pour des applications diverses dans les sciences du vivant.

A la différence des technologies de bio-impression qui se basent sur un nombre limité de “bio-encres” prédéfinies, Aspect a développé une tête d’impression micro fluidique qui peut manipuler de façon programmée des matériaux de différentes sources et des cellules vivantes afin de générer et de déposer précisément un spectre large de bio-matériaux. Les structures vivantes imprimées en 3D peuvent contenir différents types de cellules ce qui permet de créer une gamme sans précédent de tissus avec des micro environnements cellulaires contrôlés avec précision.

La technologie que nous avons développée permet un positionnement précis et reproductible, une viabilité cellulaire élevée, une impression rapide et la personnalisation de la composition des bio-encres. La plateforme Lab-on-a-Printer est ainsi un système pratique et flexible.

aspect biosystems

3DN: Quels sont les résultats de vos dernières recherches et quels sont vos objectifs à court terme?

En plus de commercialiser notre technologie grâce à la bio-imprimante RXI, nous avons beaucoup avancé dans le développement et la validation de tissus bio-imprimés pour tester pré-cliniquement des médicaments mais aussi pour réaliser des greffes. Par exemple, notre tissu bio-imprimé, le 3DBioRing AIRWAY, est le premier tissu capable de récréer physiquement les évènements de bronchoconstriction aiguë observés lors d’une crise d’asthme. Ces tissus pourraient marquer une évolution radicale dans la recherche médicale.

3DN : Quels sont vos marchés cibles et vos principaux clients aujourd’hui?

Aspect Biosystems travaille avec des entreprises pharmaceutiques et bio-technologiques mais aussi avec des chercheurs académiques. Ils utilisent notre technologie de bio-impression pour soutenir le développement et la validation de tissus humains physiologiquement pertinents et très personnalisés : ils peuvent ensuite les utiliser dans le développement de nouveaux médicaments, dans la recherche de nouveaux mécanismes biologiques, la médecine régénératrice, l’imagerie médicale et autres applications.

aspect biosystems

La bio-imprimante RX1

3DN: Comment voyez-vous Aspect Biosystems dans 10 ans?

Notre espérons être le leader mondial du développement et de la commercialisation de la technologie de bio-impression. Nous voulons construire un avenir où de meilleurs médicaments seraient développés tout en réduisant le nombre de tests sur les animaux et où les organes greffables seraient créés et non donnés.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs?

La bio-impression d’organes greffables va prendre encore quelques années mais nous aurons probablement accès beaucoup plus tôt à des médicaments vitaux qui auront été testés sur des tissus humanoïdes.

Pour en savoir plus sur notre startup 3D du mois, regardez la vidéo ci-dessous:

La technologie développée par Aspect Biosystems est-elle le futur de la médecine sur mesure? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you