menu

Les caractéristiques de l’ASA en impression 3D

Publié le 26 août 2020 par Mélanie R.
ASA

Le matériau ASA (Acrylonitrile Styrène Acrylate) est un thermoplastique amorphe similaire à l’ABS : la principale différence réside dans le fait que c’est un élastomère acrylique et que l’ABS est un élastomère de butadiène. L’ASA est un dérivé du pétrole et est considéré comme un plastique technique car il conserve son apparence et sa résistance aux chocs même dans des conditions défavorables, telles qu’une exposition prolongée à l’air, la pluie, le froid, la chaleur, etc. Pour cette raison, il est souvent utilisé pour fabriquer des objets du quotidien qui doivent être plus résistants, comme les installations électriques, les pièces de voiture ou même les jouets. Il a été commercialisé pour la première fois par le chimiste BASF en 1970 sous le nom Luran® S et peut être aujourd’hui moulé, injecté ou extrudé : l’ASA est de plus en plus utilisé par les personnes qui possèdent une imprimante 3D FDM.

Le thermoplastique ASA présente un certain nombre de caractéristiques qui le distinguent des principaux plastiques, qui sont le PLA et l’ABS. Tout d’abord, l’ABS est très sujet à l’effet de gauchissement, ou warping, et a tendance à se décolorer au contact de conditions environnementales plus rudes. Ces deux inconvénients ne se produisent pas avec le plastique ASA ; il est beaucoup plus résistant aux rayons UV. De plus, c’est un filament qui est plus facile à imprimer que le PLA et l’ABS, ce qui le rend idéal pour un certain nombre d’applications notamment dans l’industrie automobile.

asa

Crédits photo : Stratasys

Les caractéristiques de l’ASA

En ce qui concerne la fabrication d’additive, l’ASA présente certaines propriétés qui doivent être prises en compte pour son utilisation. Pour ceux qui sont habitués à imprimer des pièces en ABS, la tâche devrait être plus facile. Toutefois, si vous n’avez pas cette expérience, vous devez suivre une série de recommandations. Tout d’abord, l’impression peut se faire avec une imprimante 3D ouverte, mais il est recommandé d’en utiliser une avec une chambre fermée, car l’ASA peut être sensible aux brusques changements de température pendant le processus de fabrication. Cela peut aussi réduire les émissions de styrène. Deuxièmement, il est recommandé d’utiliser du ruban adhésif (Kapton Tape) pour réduire l’éventuel effet de gauchissement pendant l’impression, en plus de fournir une isolation thermique et électrique.

Le filament ASA est très polyvalent et compatible avec le matériau de support HIPS pour les modèles avec des porte-à-faux à moins de 45º du plan horizontal. Il est également conseillé d’utiliser un ventilateur à couche minimale. Cela permettra d’obtenir des pièces imprimées de meilleure qualité et d’éviter des problèmes tels que des fissurations ou la surchauffe de l’imprimante 3D. Le ventilateur aidera à solidifier le matériau sans produire de changement soudain de température. Le thermoplastique fond entre 245 et 260ºC – gardez à l’esprit que chaque fabricant de filaments 3D a une gamme légèrement différente. On vous conseille une température de 80 à 100°C pour le plateau d’impression pour éviter toute déformation.

asa

L’ASA est plus facile à imprimer que l’ABS

La chose la plus importante lors de l’impression 3D avec l’ASA est d’ajuster correctement la distance entre le plateau d’impression et l’extrudeur. Un réglage correct augmentera l’adhérence à la surface, ce qui donnera des résultats de qualité. Notez également que l’ASA présente une grande stabilité dimensionnelle (résistance mécanique), une température de transition vitreuse et une résistance chimique élevées. Toutes ces caractéristiques font de ce thermoplastique un matériau facile à utiliser et donc adapté à la fabrication de pièces de machines d’utilisation finale ou de prototypes fonctionnels qui seront davantage exposés à l’extérieur.

Les fabricants

Comme nous l’avons mentionné précédemment, BASF Forward AM propose ce filament sous le nom commercial Luran® S. Cependant, il n’est pas le seul fabricant à développer ce thermoplastique. La société Zortrax a également lancé des bobines d’ASA d’un diamètre de 1,75 mm qui peuvent coûter jusqu’à 40 euros (800g). Stratasys, Dynamical 3D et Smart Materials proposent également ce matériau avancé aux utilisateurs ; vous pouvez en savoir plus sur les caractéristiques du filament sur les sites web des fabricants correspondants.

Avez-vous déjà imprimé en 3D de l’ASA ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you