menu

Un homme arrété pour possession illégale d’armes… imprimées en 3D

Publié le 9 mai 2014 par Alex M.

L’histoire s’est passée la semaine dernière au Japon, et plus précisément dans la ville de Kawasaki City où un homme de 27 ans, suspecté de possession illégale d’armes, a eu la grande surprise de voir la police débarquer à son domicile.

Les enquêteurs remportant les pièces à conviction de chez

Les enquêteurs japonais remportent les pièces à conviction du domicile du suspect

Les enquêteurs de la préfecture de Kanagawa confirment avoir retrouvé cinq modèles d’armes imprimées en 3D à l’adresse de Yoshitomo Imura, employé dans un collège de la ville et jusqu’à alors inconnu de ses services. La police indique que deux des cinq modèles pouvaient recevoir des balles réelles mais précise toutefois qu’aucune munition n’a été retrouvé au domicile de l’homme.

Le suspect a admis avoir utilisé une imprimante 3D à 60,000 yens (environ 426€), achetée sur un site en ligne, pour réaliser ce petit arsenal maison, « j’ai bien fabriqué ces armes, mais je ne pensais pas que c’était illégal » avant d’enchaîner « je ne peux pas m’opposer à l’arrestation si la police les considère comme de réelles armes à feu. »

C’est après avoir publié des vidéos sur les réseaux sociaux montrant ces armes imprimées et proclamant en être le créateur que la police japonaise a décidé de mener l’enquête. Yoshitomo a eu recours à un modèle d’arme 3D dénommé Zig Zag qu’il a simplement téléchargé sur un site étranger, avant d’imprimer les différentes pièces sur son imprimante personnelle.

L’impression 3D donne aux utilisateurs un nouveau pouvoir, ou tout du moins, un accès facilité à la fabrication d’objets et bien évidemment à toutes les dérives qui vont avec. Comme pour les enjeux liées à la propriété intellectuelle, c’est toute une juridiction qui est à créer ou adapter. Cette histoire n’est que le début d’une longue série d’affaires judiciaires et des abus qu’elle peut engendrer.

Le modèle Zig Zag imprimée par Yoshitomo Imura ainsi que les autres modèles retrouvés à son domicile :

article_arrestation4

article_arrestation5

article_arrestation2

En vidéo, l’impression 3D et l’assemblage du modèle Zig Zag :

Découvrez nos autres articles liés à l’impression 3D d’armes à feu :
Philadelphie interdit les armes à feu imprimées en 3D
Cody Wilson, le créateur de la première arme à feu, écrit un livre

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook et    [follow id= »3Dnatives » ]

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK