menu

Les armes imprimées en 3D désormais légales aux États-Unis

Publié le 14 juillet 2018 par Alex M.

Depuis 2013, une bataille juridique se tient aux États-Unis concernant la distribution sur internet des fichiers numérques d’armes imprimables en 3D. Cette semaine, à la suite d’une longue procédure, Cody Wilson et son entreprise Defense Distributed ont obtenu gain de cause, s’empressant alors de remettre en ligne leurs modèles 3D en téléchargement libre.

Cody Wilson est à l’origine de la première arme réalisable grâce aux technologies 3D dès 2013, dénommée « The Liberator ». Le modèle 3D de l’arme fut à l’époque téléchargé plus de 100,000 fois en moins de 24H, avant que le site soit contraint de fermer quelques jours plus tard sous les menaces du Département d’État des États-Unis. Depuis, la question des armes imprimées en 3D est un sujet récurrent, revenant sur le devant de la scène régulièrement avec les craintes de voir tout un chacun fabriquer sa propre arme à la maison.

arme imprimée en 3d

L’américain Cody Wilson à l’origine des premiers fichiers d’armes imprimables en 3D

Une bataille juridique depuis 5 ans sur les armes imprimées en 3D

Celui qui se définit comme libertarien décidait toutefois de ne pas en rester là et intentait en 2015 un procès contre le gouvernement américain, prônant alors les deux premiers amendements américains, à savoir la liberté d’expression et le droit de chacun à porter une arme. Des arguments qui peuvent paraître surprenants à priori mais qui ont toutefois convaincu le Département américain de la Justice, reconnaissant qu’un code informatique (i.e. le fichier 3D de l’arme) pouvait être assimilé à une forme de discours. Dans une décision rendue il y a quelques jours, le Département d’État signait un accord avec Cody Wilson l’autorisant à partager de nouveau ses créations en ligne.

« Je considère que c’est un grand moment » commente Cody Wilson. « Il s’agit d’une décision irrévocable de la vie politique qui autorise désormais le téléchargement des armes, et nous avons contribué à cette avancée. » Une décision qui intervient au même moment ou les États-Unis connaissent de nouveau une série de fusillades ces derniers mois. La décision a toutefois soulevé un nouveau débat, à savoir celui de la traçabilité des armes artisanales.

Suite à cet accord, la société Defense Distributed a décidé de remettre en ligne et de partager massivement ses modèles 3D d’armes. La firme de Cody Wilson espère devenir une référence dans la distribution de plans 3D et d’armes imprimées en 3D et allait encore plus loin récemment en présentant un concept de machine CNC open-source capable d’usiner près de 80% des composants d’une arme.

En vidéo, un reportage sur Cody Wilson et le futur des armes à feu :

Que pensez-vous de cette décision de justice ? Pourrait-elle avoir un impact en France ? Pensez-vous que la prolifération des armes et modèles 3D d’armes pourrait devenir un fléau dans les années à venir ?

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you