menu

Prodways équipe l’armée de Terre française de deux imprimantes 3D

Publié le 29 mai 2019 par Mélanie R.
armée et prodways

Le fabricant français d’imprimantes 3D Prodways Group a annoncé hier une nouvelle collaboration avec l’armée française et plus particulièrement avec le service Structure Intégrée du Maintien en condition opérationnelle des Matériels Terrestres (SIMMT). Comme son nom l’indique, le SIMMT est chargé du maintien des équipements de l’armée de Terre et d’en assurer la bonne gestion. Pour faciliter cette mission, il a acquis deux imprimantes 3D ProMaker P1000 qui devrait lui permettre de fabriquer plusieurs pièces détachées et valider certains concepts directement sur le terrain.

La fabrication additive permet au secteur de la défense d’être davantage opérationnel, en proposant des solutions de fabrication directement sur le terrain, auprès des zones de combat. Ainsi, les équipes peuvent être beaucoup plus rapides quand il s’agit de produire des pièces de rechange, tout en gérant mieux leurs stocks. Les équiper d’imprimantes 3D, quelle que soit la technologie privilégiée d’ailleurs, représente un réel avantage – il faut bien entendu que les machines soient utilisées à bon escient ce qui implique une formation globale pour comprendre comment elles fonctionnent et comment optimiser le travail de post-traitement.

armée et prodways

Le SIMMT assure la maintenance des véhicules de l’armée de Terre (crédits photo : SIMMT)

Les deux machines de Prodways devraient être livrées à l’armée française d’ici l’été 2019. Pour rappel, la ProMaker P1000 est une imprimante 3D de frittage laser plastique qui offre un volume d’impression de 300 x 300 x 300 mm et est compatible avec de la poudre plastique type PA12 et TPU. Elle serait capable de produire des pièces de précision tout en réduisant de 40% la consommation de matière.

La première ProMaker P1000 devrait être placée dans un conteneur pour être déplacée facilement en opérations extérieures. Cela permettra aux équipes d’imprimer en 3D toutes les pièces de rechange nécessaires sur le terrain directement, en toute autonomie. La deuxième machine de Prodways devrait quant à elle équiper le détachement de Tulle de la 13° base de soutien du matériel (BSMAT) afin “d’assurer le soutien opérationnel depuis la métropole de la chaîne de fabrication additive déployée” précise le communiqué de presse. Deux machines complémentaires pour gagner en efficacité et mieux contrôler les processus de fabrication.

armée et prodways

L’imprimante 3D de Prodways

Prodways précise qu’il fournira tous les matériaux nécessaires et proposera une formation complète pour tous les opérateurs des machines. Si l’utilisation de ces machines rencontre le succès escompté par l’armée de Terre, il se pourrait bien que l’ensemble des forces françaises – Air et Mer – investissent dans la technologie. Retrouvez le communiqué de presse officiel ICI.

*Crédits photo de couverture : G.Gesquière, armée de Terre, 2014

Que pensez-vous de l’utilisation de la fabrication additive par l’armée de Terre française ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you