menu

Arkema double sa capacité de production de PA 12 pour l’impression 3D

Publié le 9 octobre 2019 par Mélanie R.
arkema poudres polyamides

Le groupe chimiste français Arkema vient d’ouvrir une nouvelle ligne de production de poudres polyamides 12 sur son site de Mont, dans le sud-ouest de la France. Un investissement de 20 millions d’euros a été réalisé afin d’améliorer la capacité globale de production – celle-ci serait désormais deux fois plus importante qu’auparavant, confirmant la place d’Arkema sur le marché de la fabrication additive. Cela fait suite à une annonce que le groupe avait faite en juillet dernier et au développement de ses matériaux résines en Chine : il se concentre désormais sur la technologie SLS.

On observe depuis l’année dernière l’arrivée des chimistes dans le secteur de l’impression 3D, convaincus que les matériaux sont la composante clé pour faire évoluer les applications et proposer aux industriels des solutions plus techniques, répondant réellement à leurs besoins et exigences. Il suffit de voir les partenariats contractés entre chimistes et acteurs de la fabrication additive comme BASF et Poietis par exemple ; Arkema a même développé sa propre plate-forme dédiée à l’impression 3D industrielle, 3D Printing Solutions by Arkema. Pour rappel, l’entreprise propose des matériaux pour trois familles de technologies différentes : la stéréolithographie, le frittage laser et l’extrusion

arkema poudres polyamides

La poudre polyamide 12 d’Arkema (crédits photo : Arkema)

Cet investissement de 20 millions d’euros vient donc confirmer la position du groupe français sur le marché. La nouvelle ligne de production aurait été conçue pour répondre à la demande croissante de matériaux avancées, présentant de très hautes performances, que ce soit sur le marché des revêtements, des soins personnels, des composites et bien évidemment de l’impression 3D. Arkema augmentera ainsi sa production de 50% afin de répondre aux exigences du marché.

Les nouvelles poudres polyamides 12 devraient être commercialisée sous la marque Orgasol. Elles sont particulièrement intéressantes pour la fabrication additive car elles présentent une stabilité élevée et un bon taux de recyclabilité. Ce sont également des poudres résistantes dont la granulométrie a été parfaitement contrôlée. Erwoan Pezron, Directeur de la Business Line Polymères Techniques, ajoute : « Le site de Mont est le site historique de production de poudres de spécialités. Avec cette nouvelle capacité de production, nous continuons de soutenir activement la croissance de nos clients dans des applications de pointe, notamment les revêtements de spécialités, les composites et l’impression 3D. » Vous pouvez retrouver plus d’informations dans le communiqué de presse officiel ICI.

arkema poudres polyamides

Le site de production de Mont (crédits photo : Arkema)

*Crédits photo de couverture : Arkema

Que pensez-vous de la place des chimistes sur le secteur de la fabrication additive ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you