menu

ArcheoRov, le mini sous-marin imprimé en 3D

Publié le 30 janvier 2017 par Mélanie R.

ArcheoRov est le premier sous-marin télécommandé créé en partie grâce à l’impression 3D. Il est capable d’aller jusqu’à 100 mètres de profondeur pour prendre des photos.

Fabriqué à Rovereto, ArcheoRov est l’aboutissement d’un travail de collaboration entre Witlab, un fablab italien et l’Arc-Team, une entreprise spécialisée dans l’archéologie et dans le développement et l’utilisation de logiciels open source. Ensemble, ils ont conceptualisé et fabriqué un sous-marin télécommandé, unique en son genre. C’est le premier sous-marin qui comporte des pièces imprimées en 3D, conçu pour se déplacer et non pour rester statique.

ArcheoRov

Les caméras du sous-marin peuvent s’orienter vers le haut ou le bas pour prendre des photos plus facilement. Cela lui permet de réaliser de larges relevés visuels et d’être ainsi plus adapté pour certaines captures d’images.

Comme ArcheoRov a été conçu pour être utilisé dans des zones difficiles d’accès comme les grottes sous-marines ou les épaves, il doit être relativement compact. C’est pourquoi il est suffisamment petit pour être transporté dans un sac à dos. Le sous-marin comporte deux batteries placées dans des tubes scellés et résistants à la pression et est doté de trois propulseurs électriques, deux à l’avant et un à l’arrière. Ces propulseurs peuvent pousser jusqu’à 2,6kg de charge chacun, ce qui est suffisant pour tirer une bouée de communication WIFI flottant au-dessus du sous-marin.

ArcheoRov

ArcheoRov n’aurait pas pu être fabriqué sans le recours à l’impression 3D. L’Arc Team a eu accès aux solutions rapides de prototypage au Witlab où elle a pu imprimer la coque en plastique du sous-marin. Trois prototypes ont été testés avant de choisir le design définitif. Il a ensuite fallu six semaines pour l’affiner et monter les moteurs et  tous les composants électroniques.

ArcheoRov a plongé pour la première fois dans un lac situé dans les Alpes en Italie, à une altitude de 2 400 mètres. La version actuelle du sous-marin peut atteindre 100 mètres de profondeur mais l’équipe pense qu’elle peut créer un véhicule amélioré capable de sonder 350 mètres de profondeur.

ArcheoRov

Les imprimantes 3D de Witlab

L’équipe a fabriqué tout le design en open source, permettant aux scientifiques et ingénieurs intéressés de retravailler et modifier le sous-marin comme bon leur semble en utilisant un ensemble de logiciels et d’outils mis à disposition. « C’est important de faire cela car nous permettons à une communauté d’ajouter facilement ses propres extensions de logiciels voire de créer un ArcheoRov semi-autonome« , déclare le Dr. Emanuele Rocco, un des créateurs du projet.

L’équipe derrière ArcheoRov est convaincue que ce véhicule va inciter les entreprises, quelle que soit leur taille et forme, à s’impliquer dans le projet. Rocco pense que les biologistes marins, les groupes de surveillance pollution, et même les équipes de recherche et de sauvetage pourraient bénéficier de l’utilisation du sous-marin, qui peut fonctionner comme une sorte de drone aquatique.

Pour en savoir plus:

Que pensez-vous de ce drone aquatique? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you