menu

Anisoprint lance une imprimante 3D industrielle à fibre continue, la ProM IS 500

Publié le 10 décembre 2019 par Mélanie R.
ProM IS 500

Anisoprint propose des systèmes de fabrication additive compatibles avec des matériaux composites renforcés en fibres continues et offre également les matériaux eux-mêmes. Les composites à fibres continues sont jusqu’à 30 fois plus résistants que les thermoplastiques purs et présentent des caractéristiques similaires à celles des métaux. Leur avantage est surtout qu’ils sont plus légers et moins chers que les pièces imprimées en 3D métal. On observe aujourd’hui une croissance rapide du marché de l’impression 3D composite et Anisoprint est l’un de ses leaders. Au Formnext 2019, la société a lancé une nouvelle machine appelée ProM IS 500 : une solution industrielle spécialement conçue pour imprimer des thermoplastiques à haute température avec un renforcement continu en fibres.

En discutant avec Fedor Antonov, PDG d’Anisoprint, il nous a expliqué : « En échangeant avec nos clients, nous avons appris qu’ils étaient tous à la recherche de pièces plus grandes. Aujourd’hui, la plupart des machines 3D sur le marché ont de petites zones de construction. Les pièces plus grandes nécessitent une résistance supérieure, mais le principal défi pour l’impression de grandes pièces est la productivité. Avec notre solution ProM IS 500, nous avons trouvé des moyens d’augmenter considérablement la productivité en utilisant des fibres renforcées de différentes tailles et une approche de micro-couche. Vous pouvez renforcer les contours avec des fibres minces et plus tolérantes, tout en passant à des fibres épaisses beaucoup plus performantes pour la partie remplissage et les zones régulières. Avec le contrôle de mouvement industriel et les rails de guidage, nous pouvons atteindre une productivité 5 à 10 fois supérieure à celle des systèmes actuels. Et, contrairement aux techniques d’usinage traditionnelles comme le fraisage, nous économisons du poids en économisant du temps machine – c’est la beauté de l’additif. Vous aurez des gabarits à grande échelle pour le soudage, l’assemblage, le pliage et le fraisage qui sont robustes, légers et précis – fabriqués sur demande, dans votre atelier, en quelques heures. Pas de compromis. »

ProM IS 500

La ProM IS 500 est basée sur la technologie brevetée de coextrusion de fibres composites (CFC) d’Anisoprint et représente une étape vers une nouvelle approche de la fabrication qui allie la liberté de conception et la performance des matériaux, en offrant aux utilisateurs un choix au-delà des plastiques et des métaux. La ProM IS 500 est la deuxième solution du fabricant après Composer, son imprimante 3D de bureau à fibre continue, basée sur la même technologie. Elle permet la création d’outils composites à fibres continues de forme complexe, de pièces détachées et de prototypes fonctionnels répondant aux normes industrielles de l’aérospatial, de l’automobile, de la robotique et d’autres industries.

La machine en elle-même comprend des composants industriels, CNC, des systèmes de contrôle qualité et de sécurité afin de fournir une fabrication précise, reproductible et fiable de pièces composites de taille moyenne. Le volume de construction de cette machine est de 600 x 420 x 300 mm, et elle est équipée d’une chambre chauffée pour l’impression de polymères à haute température tels que le PEEK ou le PEI. Parmi ses autres caractéristiques, on retrouve un calibrage automatique, un contrôle de la qualité des matériaux et du processus d’impression, un contrôle de mouvement de haute précision, des interfaces de support et des exigences de sécurité. La machine est conçue pour fonctionner 24/7 dans un environnement d’usine.

La ProM IS 500 a été dévoilée pour la première fois au Fomnext 2019

« Développer un produit de fabrication additive qui répondrait aux normes industrielles est un défi pour nous ainsi que pour l’ensemble de l’industrie de l’impression 3D. Les entreprises industrielles sont toujours plus exigeantes sur l’équipement qu’elles utilisent, c’est pourquoi nous fournissons une qualité et une productivité supérieures et approfondissons les demandes et les objectifs des clients. Je crois qu’avec une machine comme la ProM IS 500 et nos connaissances en composites, nous pouvons montrer que la fabrication additive est au moins comparable ou même plus efficace que les technologies de fabrication traditionnelles pour de nombreuses applications« , a expliqué Evgeny Babarykin, ingénieur de conception chez Anisoprint.

En fait, la technologie propriétaire de coextrusion de fibres composites d’Anisoprint permet la fabrication de pièces composites optimales qui sont plus solides et plus légères que leurs homologues métalliques ou des pièces non optimisées. Le fabricant a expliqué que le plastique renforcé avec des matériaux Anisoprint a une résistance à la traction de 860 MPa tandis que la densité est de 1,4 g / cm³, ce qui est 2 fois plus léger que l’aluminium. Les fibres peuvent aussi être déposées d’une certaine façon (sous forme de structures lattices) ce qui permet d’obtenir les propriétés maximales des matériaux en minimisant leur utilisation pour les charges de conception. Cela réduit considérablement le poids, le temps de production et éventuellement le prix de la pièce.

Les trajectoires curvilignes sont possibles grâce à la technologie de coextrusion de fibres composites : la structure interne en lattice réduit l’utilisation du matériau, le temps de production et, éventuellement, le coût total de la pièce

En termes de matériaux, la ProM IS 500 intègrera jusqu’à 4 têtes d’impression interchangeables pour l’impression de composites et de plastiques purs. Avec elles, il sera possible de renforcer différentes zones de la pièce avec divers composites (par exemple, carbone / basalte) en fonction de l’objectif de l’utilisateur. Les plastiques haute température tels que le PEEK et le PEI seront disponibles en tant que matériau de matrice pour les composites imprimés sur la ProM IS 500, ce qui étend considérablement les applications des pièces imprimées en 3D. Vous pouvez retrouver davantage d’informations sur la machine ICI.

Que pensez-vous de l’imprimante 3D ProM IS 500 ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you