menu

AMable accorde une subvention aux PME européennes qui veulent adopter l’impression 3D

Publié le 21 août 2019 par Mélanie R.
amable

Le pôle d’innovation numérique AMable a été créé dans le but d’aider les PME européennes à adopter la fabrication additive dans leur processus de production. Il vient d’annoncer un troisième appel à projet accordant une subvention de 450 000 euros pour les projets et initiatives des PME et startups en impression 3D. Cette bourse devrait permettre de soutenir et d’améliorer les compétences des employés dans les domaines de la conception et de la mise au point de technologies 3D, de développer des compétences, de former les utilisateurs, ainsi que soutenir leur développement commercial. Il est possible de déposer son projet jusqu’au 31 novembre 2019. 

Le projet AMable a été lancé en 2018 et vise à soutenir les PME de l’Union Européenne qui souhaiteraient adopter les technologies d’impression 3D dans leurs activités. Il fait partie du programme-cadre de recherche Horizon 2020 initié en 2014 qui vise à financer la recherche européenne pour améliorer la croissance et la compétitivité du marché. Un budget de 77 milliards d’euros a été accordé sur cette période. C’est dans ce contexte que le troisième appel à projet AMable commence. Notons que la Commission européenne encourageait déjà fortement l’usage de la fabrication additive, considérée comme un véritable avantage concurrentiel pour de nombreuses industries de l’Union Européenne.

amable

Pièces imprimées par les équipes de AMable lors d’un précédent appel à projet (crédits photo : AMable)

AMable, une subvention totale de 450 000 euros pour les PME

En se penchant sur les conditions de sélection de ce projet, on note que les candidats doivent : 

  • Décrire leur idée de produit fonctionnel et innovant, fabriqué par impression 3D. La réalisation de ce produit devra être économiquement et technologiquement viable et présenter un impact sociétal, notamment sur le marché du travail européen. En d’autres termes, le produit imprimé en 3D devra créer de l’emploi, être innovant et rentable. 
  • Exposer les défis que présente la réalisation d’un tel produit : les candidats devront expliquer en quoi les services proposés par AMable pourront les aider à les surmonter.
  • Présenter une structure de dépenses, avec les coûts de main d’oeuvre d’un côté et le coût des biens et services externes de l’autre (équipements, consommables et tests).

Une fois sélectionnés, les candidats se verront accorder une somme entre 5 000 et 60 000 euros afin de mener à bien les “études de faisabilité” et les “bonnes pratiques”, deux modes d’expérimentation qui permettront de tester les produits imaginés. Ils pourront compter sur les différents services proposés par AMable, que ce soit en termes de formation, compétences ou équipements. Les PME européennes auront jusqu’au 31 novembre 17h pour déposer leurs candidatures. Vous pouvez retrouver l’ensemble du règlement et les pièces à fournir ICI.

*Crédits photo de couverture :  Marina Grigorivna, Shutterstock

Que pensez-vous du projet AMable ? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you