menu

Un adolescent de 15 ans détourne son smartphone en stéthoscope

Publié le 6 mars 2014 par Alex M.

A seulement 15 ans, on pourrait penser que Suman Mulumudi se contente d’imprimer en 3D des coques pour iPhone, un mini Yoda ou bien une mâchoire de requin… Mais l’adolescent américain n’est pas du genre à faire comme ses camarades. Lorsque Suman reçut une MakerBot Replicator 2 en cadeau de la part de ses parents, il comprit rapidement le potentiel extraordinaire d’une telle machine.

Après plusieurs semaines passées à modéliser et imprimer en 3D ses idées, le jeune homme eut l’idée ingénieuse de rajouter un diaphragme à une coque iPhone pour recueillir les sons basses fréquences, tels que des battements cardiaques, et les envoyés au micro du téléphone, et ainsi détourner son iPhone en véritable stéthoscope. Après plusieurs prototypes réalisés à partir de sa MakerBot, le Steth IO était né.

article_stethoscope2

Du prototype au produit final : le Steth IO imaginé par Suman Mulumudi

article_stethoscope4

Suman ne rêve que d’une chose maintenant : devenir un entrepreneur à succès

« Certaines personnes ont essayé de poser le micro du téléphone directement sur le torse, mais ca ne marchait pas, » explique Suman, « c’est intéressant de voir que c’est comme ca que le premier stéthoscope a été inventé ». Jusqu’au 18ème siècle, les docteurs posaient effectivement leur oreille sur le coeur du patient, jusqu’au jour ou le physicien français René Laennec imagina l’idée d’utiliser une feuille de papier comme mégaphone pour accentuer les échos du coeur.

L’adolescent eut l’opportunité de jouer avec sa première imprimante 3D lorsqu’il était en classe de sixième, son école ayant reçu une bourse pour acquérir une Thing-O-Matic, la 2ème génération d’imprimantes 3D de MakerBot. « Nous l’avons assemblé et utilisé pendant environ un an et demi. » raconte Suman. Ainsi, quand il commença à réfléchir à son projet de stéthoscope, l’impression 3D lui apparu comme l’outil le plus naturel pour réaliser les premières ébauches.

A l’heure actuelle, le Steth IO a été soumis auprès de la FDA, l’agence de santé américaine. Soutenu par son père médecin, le jeune homme a décidé de fonder la société StratoScientific pour commercialiser son invention dès que l’autorisation de la FDA aura été obtenue.

Pour rester informé abonnez vous à notre flux RSS ou pages Facebook et [follow id= »3Dnatives » ]

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you